International › APA

Angola : vers le rapatriement du corps d’Eduardo dos Santos

Un tribunal de Barcelone (Espagne) a tranché, ce mercredi, en faveur de la veuve de l’ex-président angolais.Le sort de la dépouille de José Eduardo dos Santos était au centre d’un feuilleton judiciaire impliquant sa veuve Ana Paula et Welwitschea dos Santos, l’une de ses filles. Celle-ci, à la mort de l’ancien chef de l’Etat angolais à l’âge de 79 ans, le 8 juillet dernier dans une clinique de Barcelone, en Espagne, où il était hospitalisé après un arrêt cardiaque, a voulu que le corps fasse l’objet d’une autopsie.

Tchizé, surnom de la fille de dos Santos, est persuadée que sa belle-mère et le médecin personnel de son père sont à l’origine de la détérioration de l’état de santé de celui qui a dirigé aux destinées de l’Angola pendant 38 ans. 

Elle a alors demandé l’ouverture d’une enquête en Catalogne pour notamment « tentative d’homicide présumée, non-assistance à personne en danger et lésions entraînées par une négligence grave ». Finalement, la justice espagnole a décidé que le corps de José Eduardo dos Santos soit rapatrié en Angola et remis à sa veuve pour l’inhumation.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé