› Politique

Annoncé au Cameroun, Maurice Kamto souhaite que Macron rencontre l’opposition

Maurice Kamto se réjouirait d’une rencontre avec Macron au Cameroun
Les présidents Emmanuel Macron et Paul Biya

Le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun réagit à une rumeur annonçant l’arrivée d’Emmanuel Macron au Cameroun dans les prochains jours. Cette rumeur a été publiée par une certaine organisation dénommée « Association des amis du président Kamto ».

Le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun « ne connait ni de près ni de loin cette association ». Ainsi peut-on lire dans un communiqué en date du 12 juillet 2022, portant la signature de Maurice Kamto. Néanmoins, le leader du Mrc se réjouirait de la visite d’Emmanuel au Cameroun, si jamais la rumeur « se confirme ».

Bien que la nouvelle soit encore non officielle, Emmanuel Macron serait  au Cameroun dans deux semaines. Cette visite permettrait ainsi au locataire de l’Elysée de discuter des questions sécuritaires et économiques avec son homologue Paul Biya, locataire du Palais de l’Unité.

Selon Maurice Kamto, le président français « serait bienvenu, dans la situation actuelle du Cameroun qui est confronté à des crises multiformes », déclare l’homme politique. Le principal challengeur du président Paul Biya à la présidentielle de 2018 souhaiterait « que le chef de l’Etat français, dont le pays a une présence importante dans notre pays, rencontre également l’opposition camerounaise en dehors des rencontres officielles avec les dirigeants en place pour avoir leurs vues sur la situation actuelle et les perspectives d’avenir de notre pays », laisse entendre le président national du Mrc.

Dans la mouvance de la transition démocratique qui s’annonce au Cameroun, le « tireur de penalty » étend son vœu à d’autres potentiels visiteurs de marque au Cameroun. « La même ouverture d’esprit serait du reste de mise en cas de visite de tout autre chef d’Etat d’un pays partenaire historique ou intéressé par la résolution des graves difficultés pouvant compromettre une alternance/transition politique pacifique dans notre pays », conclut Maurice Kamto.

Pour rappel, dans le cadre de la contestation des résultats de la présidentielle du 07 octobre 2018, le président pour la renaissance  du Cameroun a été arrêté puis incarcéré. Après  neuf mois de prison, il a été libéré par la grâce présidentielle, après une sortie médiatisée du président Macron.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé