Sport › Football

Annulation des élections: La Fécafoot va interjeter auprès du tribunal arbitral du sport en Suisse

Après la décision de la Commission des recours d’invalider la réélection de Mohammed Iya à la tête de la fécafoot, son secrétaire général a dit vouloir saisir le TAS pour rejeter cette annulation

La Fécafoot estime que la Commission de recours des élections n’a pas fait une saine application des statuts et du code électoral de la Fécafoot. En conséquence, elle a décidé d’interjeter appel de ladite décision auprès du Tribunal arbitral du sport.
Communiqué de Tombi A Roko Sidiki, secrétaire général de la Fécafoot

La Fédération camerounaise de football (Fécafoot) va interjeter appel auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS) en Suisse, pour demander l’annulation de la décision prise par la Commission des recours des élections invalidant la réélection de Mohammed Iya à la présidence de la fédération, a déclaré jeudi 27 juin 2013 à Yaoundé, le secrétaire général de la Fécafoot, Tombi A Roko Sidiki.

La Commission de recours des élections de la Fécafoot, réunie à Yaoundé les 25 et 26 juin, a rendu une décision invalidant l’assemblée générale élective du 19 juin, qui a réélu Mohammed Iya, en poste depuis 15 ans, pour un nouveau mandat de quatre ans à la tête de la Fédération camerounaise de football avec 97 voix sur les 98 valablement exprimés sur un collège composé de 102 délégués. Cette commission de recours, présidée par Roger Sockeng, a motivé cette invalidation par les nombreuses irrégularités constatées lors de cette assemblée générale élective, et confirmées par les candidats malheureux du scrutin du 19 juin, Marlène Emvoutou et John Begheni Ndeh, ainsi que par des clubs de sept régions du Cameroun. La décision de la Commission des recours tombe deux jours après les félicitations du président de la Fédération internationale de football association (FIFA) à Mohammed Iya. Dans une correspondance datée du 24 juin, Joseph Sepp Blatter qualifie la réélection de Mohammed Iya de « vote de confiance de la part de la communauté footballistique camerounaise ».

Mohammed Iya, par ailleurs directeur général depuis près de 30 ans de la société parapublique de développement du coton, a été écroué pour malversations financières présumées depuis le 10 juin. Accusé d’avoir détourné 13 milliards de Fcfa, il a été transféré à la prison centrale de Yaoundé le même jour où se déroulait le scrutin à la Fécafoot. Durant son absence, l’intérim de la présidence de la Fécafoot sera assuré par le premier vice-président, Seydou Mbombo Njoya. Mais les opposants à Mohammed Iya estiment que c’est plutôt l’ancien 1er vice président de la Fécafoot, John Begheni Ndeh, qui doit gérer les affaires courantes en attendant le verdict final du TAS et éventuellement l’organisation d’un nouveau scrutin.

La Fédération camerounaise de football va saisir le Tas pour rejeter l’annulation des élections

lexpress.fr)/n

À LA UNE
Retour en haut