Santé › Actualité

Antirétroviraux: Y’a-t-il pénurie au Cameroun ?

Alors que de nombreux malades se plaignent de la pénurie, le ministère de la santé évoque le retard dans la distribution

Depuis près de deux semaines, des malades déclarent que les antirétroviraux sont introuvables sur le marché, ces remèdes qui demeurent gratuits faisant même l’objet d’un marchandage, affirment des malades.« Cela fait plus d’une semaine que nous n’avons plus d’antirétroviraux, chaque fois que nous allons à l’hôpital, on nous demande d’attendre », se plaignent des malades, cités par Xinhua. Certains d’entre eux affirment avoir des remèdes à moitié, puisque « sur le dizaine de comprimés par prise, je n’en dispose que six, ce qui ne peut pas nous permettre de suivre efficacement le traitement », disent-ils.

D’après le ministre de la Santé publique André Mama Fouda, « nous n’avons jamais été informés des cas de patients en arrêt de traitement pour manque de médicaments, juste des cas de personnes n’ayant pas reçu la dose mensuelle du traitement », avant de trancher que « les médicaments sont place ». Le MINSANTE qui affirme que « grâce à l’appui du gouvernement et aux partenaires, les formations sanitaires ont retrouvé leur disponibilité en matière de traitement », s’est-il voulu rassurant.

Le Cameroun est passé de 28 000 malades sous antirétroviraux en 2007 à 123 000 malades en 2013, ce qui peut, d’après le gouvernement, poser quelques difficultés dans la chaîne de distribution.

Y’a-t-il pénurie des antirétroviraux au Cameroun ?
À LA UNE
Retour en haut