Personnalités › Diaspora

Après la boxe et la prison, Gaël Angoula entame une carrière d’arbitre

A 35 ans, le footballeur français d’origine camerounaise en est à sa 4e reconversion professionnelle.

Gaël Angoula est un footballeur camerounais d’origine né au Havre en 1982. Avec 64 matches de Ligue 1 française entre 2013 et 2016, vient de passer son examen théorique d’arbitre professionnel, après avoir eu un parcours professionnel plein de rebondissements.
D’abord spécialiste de boxe thaï, Gaël Angoula réussit à s’introduire dans cette profession réputée rugueuse grâce à son tempérament. Malheureusement pour lui, des problèmes physiques empêcheront sa progression dans la discipline. « J’ai dû arrêter la discipline suite à des blessures à répétition au tibia« , explique-t-il à un journaliste de la Fifa, qui lui a consacré un portrait sur le site web de l’association.

« Au départ, je n’avais pas l’ambition d’être footballeur professionnel, bien que j’ai toujours apprécié ce sport. Je jouais au ‘football de rue’, avec les copains du quartier. L’ambition de devenir joueur de foot est venue avec le temps et au hasard des circonstances« . En effet, après un passage en prison, Gaël Angoula se réinsère en remplissant des tâches diverses dans un petit club de Cfa 2 (5e division). Du secrétariat à l’entraînement des jeunes en passant par le ramassage des ordures les lendemains de match, Angoula est l’homme à tout faire. Parallèlement, Angoula joue, convaincu que le football peut-être une porte de sortie. Il se met au travail, progresse, change de clubs, au point de signer pro à Bastia en national.

En 2011, Gaël Angoula atteint le sommet de sa carrière, en foulant les pelouses de l’élite. Il est promu en Ligue 2 puis en Ligue 1 avec Bastia. Il affronte Zlatan Ibrahimovic, Thiago Silva et bien d’autres grands noms du championnat français. « C’est dingue ! Mais mon meilleur souvenir reste mon premier match de Ligue 1 à Sochaux. Cela m’a vraiment fait bizarre de me retrouver là en L1. C’est là que je me suis rendu compte du chemin réalisé« . Il dispute 64 matches de Ligue 1 avec Bastia puis avec Angers où il joue aux côtés de son compatriote Karl Toko Ekambi, entre 2013 et 2016.

A 35 ans, Angoula choisit de mettre fin à sa carrière de joueur alors qu’il évolue en Ligue 2 au Nîmes Olympique. Mais loin d’être la fin, c’est surtout le début d’une nouvelle carrière, celle d’arbitre. « En Ligue 1 et 2, j’étais catalogué parmi les joueurs caractériels… et j’étais ‘managé’ d’une manière différente par les arbitres. Ça m’a plu. Nous, joueurs, on voit l’arbitre comme un simple directeur de jeu. Mais je me suis rendu compte que c’était plus que ça. Il y a une vraie dimension psychologique. Et puis, il y a une préparation d’avant-match, un travail d’équipe, etc… Je m’y suis intéressé de plus près et eu la chance de rencontrer M. Sandryk Biton, qui m’a beaucoup aidé et éclairé sur la fonction« , explique-t-il pour justifier son choix. « Je ne me fixe pas d’objectifs précis. Entre monde amateur et monde professionnel, la marche est aussi grande chez les arbitres que chez les footballeurs. Je repars pour un nouveau parcours du combattant. Mais pourquoi ne pas viser le top ? La vie est un défi ! » ajoute le jeune arbitre qui a arbitrer son premier match en U-17 en juin dernier.

 

 

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut