Eco et Business › Energie

Cameroun : ce qui reste à faire après la réception partielle du barrage de Memve’ele

PassĂ©e la première Ă©tape de la livraison du barrage hydroĂ©lectrique de Memve’ele, l’heure est dĂ©sormais Ă  l’attente des finitions.

Le 8 fĂ©vrier dernier, le ministre de l’Eau et de l’Energie, prĂ©sident de la Cellule d’appui Ă  la maĂ®trise d’ouvrage de l’amĂ©nagement hydroĂ©lectrique de Memve’ele, a procĂ©dĂ© Ă  la rĂ©ception partielle provisoire du barrage de ladite localitĂ©, dont l’objectif est de booster l’offre Ă©nergĂ©tique du Cameroun.

Atangana Kouna Basile, accompagnĂ© du gouverneur de la rĂ©gion de l’Est, FĂ©lix NguĂ©lĂ© NguĂ©lĂ©, a affirmĂ© Ă  cette occasion que cette rĂ©ception provisoire partielle « signifie qu’il s’agit bien de la composante barrage seule qui est rĂ©ceptionnĂ©e (…), en attendant que la construction des ouvrages d’évacuation de l’énergie soit Ă©galement achevĂ©e», rapporte le site Energies MĂ©dia.

En effet, tous les ouvrages de gĂ©nie civil (digue principale, digue secondaire, canal d’amenĂ©e Ă  ciel ouvert, Ă©vacuateur de crues…), ainsi que tous les Ă©quipements hydromĂ©caniques Ă  l’instar des vannes au niveau des digues, ont Ă©tĂ© construits et installĂ©s par la partie chinoise, conformĂ©ment au cahier de charges. La ligne Nyabisan-Djop Ă  Ebolowa, l’une des deux lignes de transport de l’Ă©nergie produite Ă  Memve’ele, est elle aussi terminĂ©e avec ses 294 pylĂ´nes.

Cependant, il manque l’usine, ou la centrale hydroĂ©lectrique et ses quatre turbines d’une capacitĂ© de 52,75 MW chacune, ainsi que le poste de transformation. Il faudra également mener Ă  son terme, la construction de la ligne d’évacuation de l’énergie de Nyabisan Ă  Nkolkoumou (YaoundĂ©). Ce n’est qu’après ces finitions que les 211 MW d’énergie produits Ă  Memve’ele seront entièrement disponibles.

En rappel, les travaux de construction du barrage de Memve’ele à Nyabizan dans la VallĂ©e du Ntem avaient Ă©tĂ© lancĂ©s le 16 juin 2012 par le prĂ©sident de la RĂ©publique. Cette construction a Ă©té rĂ©alisĂ©e par Sinohydro, filiale du groupe PowerChina. La maĂ®trise d’œuvre du barrage, Ă  savoir la validation des plans de construction et la certification de la qualitĂ© des Ă©quipements, a quant Ă  elle Ă©tĂ© assurĂ©e par le groupement français Coyne et Bellier – Tractebel Engineering.

 

 

Ă€ LA UNE
Retour en haut