Politique › Institutionnel

Armée camerounaise: De nouveaux Généraux nommés

Une dizaine de Généraux font leur entrée, quatre anciens occupent désormais des postes honorifiques

Dix officiers supérieurs promus aux rangs de généraux
Le président camerounais Paul Biya a procédé dans la nuit du vendredi 10 mars 2011 dernier, à des nomminations au sein de l’armée camerounaise. Une dizaine de colonels et de capitaines de vaisseaux, ont accédé au rang de général. Dans le même contexte, il y a eu des mouvements de postes entre généraux. Le capitaine de vaisseau Fouda devient ainsi contre-amiral. Le texte ne le demet pas de ses fonctions d’aide de camp, le président Paul Biya devrait ainsi être militairement assisté d’un officier ayant rang de général. Deux autres capitaines de vaisseaux, Mendoua Jean et Njine Djonkam Pierre, sont eux aussi, nommés au rang de contre-amiral. Enfin toujours dans la marine, le capitaine de vaisseau Nsola Jean Pierre est élevé au rang de contre-amiral, et devrait avoir en charge les opérations dans ce secteur de l’armée. Dans l’armée de l’air, c’est le Colonel MOMHA Jean-Calvin qui accède au rang de général. Trois colonels de l’armée de terre accèdent au rang de général de brigade. Il s’agit des Colonels Mahamat Ahmed, Tumenta Chomu Martin et Ebaka Hypolite. Quelques Etats-majors changent de chefs. Le général de division Baba Souley quitte les sapeurs pompiers pour l’Armée de terre; le général Jean Calvin Momha occupera les Airs, Le général Jean Mendoua nagera dans les eaux de la Marine à la place du vice Amiral Guillaume Ngouah Ngally qui devient Inspecteur général des Armées; le général de brigade Mahamat Hamed éteindra les feux chez les sapeurs pompiers, face collège de la Retraite à Yaoundé. Le président Paul Biya a également nommé un chef d’Etat major particulier. Ainsi, le colonel Emmanuel Amougou devient chef d’Etat major particulier du président de la République par intérim. Certains généraux en postes ont grandi d’un grade au moins. Yvo Desancio Yenwo (Sécurité présidentielle), Isidore Claude Obama et Simon Pierre Dagafounangsou passent Généraux de division pour la Gendarmerie, Baba Souley, Sali Mohamadou, Hector Marie Tchemo et Ngambou Isaïe pour l’armée de terre.

Quatre anciens Généraux mis hors échelle
Pour le quotidien officiel cameroon-tribune, ces mouvements s’inscrivent en droite ligne de la réforme annoncée des Armées par le président Biya. Le président Biya parlant de cette modernité des armées camerounaises lors du cinquantenaire de ce corps à Bamenda, disait qu’il « vise à moderniser et à accroître l’efficacité opérationnelle de nos forces de défense. » Selon Paul Biya, cette réforme est appelée à se poursuivre « avec comme axes majeurs le rajeunissement et la professionnalisation des effectifs, la modernisation des équipements et l’amélioration du cadre de vie des personnels militaires. » Certains média privés, Le Messager en l’occurrence, fait savoir que le président a finalement trouvé l’astuce necessaire pour mettre à la retraite certains généraux, dont l’omniprésence aurait été source de mécontentement au sein des forces militaires. En effet, un texte du chef de l’Etat, porte sur l’admission à la deuxième section des cadres d’officiers généraux des forces de défense, du général d’armée Semengue Pierre, des généraux de corps d’armée Nganso Sunji et Oumaroudjam Yaya, ainsi que du général de division Tataw Tabe James. Ils sont tous des véritables mémoires de l’armée camerounaise. Ces derniers parmi les plus gradés et les plus anciens de l’armée camerounaise, restent à la disposition du ministère de la défense, en raison de leur longue expérience et de leur longue expertise dans le domaine. Mais le fait est que cette élévation est interprétée par certains, comme une mise au garage.

Lors du cinquantenaire des armées camerounaises (ici à Bamenda), Paul Biya avait promis de moderniser ce corps
JJ. Ewong/Journalducameroun.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé