› Eco et Business

ARMP: Jean Jacques Ndoudoumou Limogé

Le Directeur Général de l’Agence de régulation des marchés publics a été remplacé par Joseph Ismael Ngo’o, Elanga un inconnu de la scène publique

Jean Jacques Ndoudoumou a été limogé de son poste de Directeur Général de l’Agence de régulation des marchés publics ce mercredi 31 octobre 2012 à la suite d’un décret présidentiel. Son départ de la tête de cette entreprise marque la fin d’un long suspense entretenu par la presse sur son maintien à la tête de la structure. Monsieur Ndoudoumou était en poste à l’ARMP depuis un peu plus de dix ans. Le 11 juin dernier une sentence du conseil de discipline budgétaire du ministère en charge du Contrôle supérieur de l’Etat, l’avait condamné pour faute de gestion et contraint au remboursement de 62 millions de FCFA, représentant le montant des primes de recouvrement indûment et personnellement perçues pour la période 2007-2010. Il devait également, sans préjudice de poursuites judiciaires, être condamné au payement d’une amende de 2 millions FCFA. On lui reprochait, entre autres, d’avoir procédé au paiement de primes spéciales ou avantages indus, aussi bien à lui-même qu’à des personnels mais aussi à d’autres personnes n’ayant aucun lien avec l’ARMP. Jean-Jacques Ndoudoumou avait aussi, selon la condamnation, procédé à des dizaines de recrutements et nominations en violation flagrante des procédures. Pourtant le désormais ex DG de l’ARMP avait réussi à se faire féliciter par son conseil d’administration, qui dans une de ses conclusion, l’avait félicité pour n’être que condamné de faute de gestion et non de détournement des fonds.

Annoncé « éperviable » depuis le début de l’année, Monsieur Ndoudoumou s’est pourtant toujours montré serein face à la presse. «Pour ceux qui me voyaient ailleurs, je vais vous dire, cela n’est pas exclu, que je me retrouve ailleurs, l’ARMP est une institution, un jour certainement je n’y serai plus mais en attendant je mène de mon mieux les missions qui sont les miennes, nous travaillons à trouver le meilleur cadre de collaboration avec notre nouveau ministère, il est question de s’accorder sur un certain nombre de chose et les prestataires de marchés ne doivent pas être inquiets. Tant que la structure existe et que nous y sommes, nous continuerons de remplir nos missions avec engagement», avait-il indiqué dans une interview accordée à des journalistes en début d’année. «Je ne sais pas quel commentaire faire sur ce que certains journalistes disent. Ce que je sais c’est qu’il y a une personne qui nomme aux emplois civils et militaires, c’est le Président de la République. Donc s’il estime que je suis encore utile je continuerai de servir le pays, parce qu’avant toute chose, je suis un serviteur de l’Etat», avait ajouté monsieur Ndoudoumou. Celui qui nomme aux emplois civils et militaires, semble finalement avoir décidé. Récemment alors que le président de la république posait la première pierre du barrage de Memve’ele à Nyambizan, on avait vue l’ancien DG de l’agence, arborant une tenue de chef traditionnel. Des commentaires y avaient attribué une manière de défendre sa cause devant son patron. La roue semble avoir définitivement tourné pour Jean Jacques Ndoudoumou

L’ex Directeur Général de l’ARMP
camerounexpress.com)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé