Santé › Actualité

Arthur Zang expose le CardioPad au Minresi

Inventé par l’ingénieur camerounais, cet appareil a été présenté au cours de la 5ème édition du «mois de la recherche» tenue le 28 mai 2015 à Yaoundé

Le CardioPad fonctionne. Marc Arthur Zang en a fait la démonstration au cours d’une conférence, le 28 mai dernier, placée sous le thème: «de l’esprit de créativité et la création des richesses: l’expérience du projet CardioPad». La cérémonie était présidée par la secrétaire générale du ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Rebecca Madeleine Ebéllé Etamè. A l’occasion, l’inventeur a fait une projection sur l’utilisation de cet appareil.

Tel que présenté, le Cardio-pad est un appareil à écran tactile, permettant de réaliser des examens cardio-vasculaires n’importe où et en quelques minutes. Le soignant pose une série d’électrodes sans fil sur le torse du patient. L’appareil, qui génère des informations numérisées, évalue le système de conduction électrique du c ur, mesure le rythme et la régularité des battements cardiaques et détermine la taille et la position des ventricules tout en identifiant d’éventuelles lésions. Les données sont transmises via le réseau de téléphonie mobile à un cardiologue qui télécharge ces informations sur un autre Cardio Pad. Il les interprète, puis envoie son diagnostic et son ordonnance au soignant.

Selon l’ingénieur polytechnicien, faute d’un réseau électrique fiable, de nombreuses régions reculées du Cameroun n’ont pas accès aux équipements médicaux sophistiqués. Le Cardio Pad constituerait donc une solution à ce problème. «La batterie du Cardio Pad tient plus de sept heures», a indiqué Marc Arthur Zang.

Pour ravitailler le marché camerounais d’une centaine d’appareils de ce type, le polytechnicien Marc Arthur Zang et quatre autres chercheurs ont mis sur pied une nouvelle entreprise: «High more medical».

Marc Arthur Zang
Agé de 27 ans, le Camerounais a été parmi les dix nominés de la 4ème édition du Prix annuel de l’innovation pour l’Afrique (Pia), édition 2015. Marc Arthur Zang représentait ainsi son pays et l’Afrique centrale au Maroc.

Sur 925 candidatures provenant de 41 pays africains, le jeune ingénieur polytechnicien a retenu l’attention avec l’invention de son CardioPad. Il s’agit d’une tablette à but sanitaire qui enregistre et traite l’électrocardiogramme du patient cardiaque, avant de le transférer à une station distante, à travers les technologies de l’information et de la communication (Tic). Cette invention est davantage destinée aux centres hospitaliers des zones ruraux et les hôpitaux qui ne disposent pas de cardiologue.

En 2014, il a été l’un des cinq lauréats du «Prix Rolex à l’esprit d’entreprise 2014».


Droits réservés)/n

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut

error: Contenu protégé