Sport › Autres sports

Ascension du mont Cameroun: Un gérant de call box dompte le char des Dieux!

Voffo Momo Ernest est le héros. Il a remporté l’épreuve en 4 heures 36 minutes.

Après sept tentatives infructueuses à l’ascension du Mont Cameroun, Voffo Momo Ernest a brisé le signe indien ce 21 février 2009, au stade de Molyko. L’athlète qui vient d’obtenir une licence dans la ligue régionale d’athlétisme du sud, a déjoué tous les pronostics et surtout mis un terme à une tradition qui voulait que le vainqueur de l’ascension du Mont Cameroun soit originaire des provinces du Sud-Ouest ou du Nord-Ouest.

Débrouillard comme bon nombre de jeunes camerounais, Voffo Momo dont l’activité de subsistance est le call box n’était pas attendu à ce stade de la compétition. Même s’il n’a pas battu et encore moins égalé le chrono de la dernière édition (4 heures 35 minutes), il a le mérite d’avoir supplanté les fils de la région, favoris naturel de l’épreuve. Spécialiste des courses de fond et de sémi-fond, Voffo Momo est un compétiteur aguerri à la haute compétition. Champion d’Afrique Centrale de semi marathon, il a remporté en janvier 2009, l’ascension du Mont Ebolova, une compétition qui lui a permis de mieux préparer la course de l’espoir 2009. Après avoir dompté le Mont Cameroun, le jeune athlète de 20 ans qui a empoché au passage une enveloppe de 3 millions de Fcfa entend s’attaquer aux compétitions mondiales.

La partie anglophone dont l’hégémonie a été contestée par le plénipotentiaire du sud se console quand même avec la deuxième et la troisième position, remportée respectivement par Gabsi Color en 4 heures 38minutes 29 secondes et Ndungeh Simplice qui a réalisé un chrono de 4 heures 38 minutes 43 secondes. Avec sa deuxième place, Gabsi Color a empoché une enveloppe de 2 millions de Francs Cfa, tandis que Ndungeh Simplice s’en tire avec une prime d’un million de Francs Cfa.
Chez les dames, la compétition a été remportée haut la main par la jeune Gwaya Yvonne en 5 heures 22 minutes 25 secondes. Tata Priscillia s’est classée deuxième avec un chrono de 5 heures 44 minutes 43 secondes, tandis que la troisième place est revenue à Yensa Francisca, qui a réalisé un temps de 5 heures 46 minutes 44 secondes. La championne de l’édition 2008 n’a pas pu supporter le tsunami de Gwaya Yvonne. Elle se console ainsi d’une troisième place honorifique qui met ainsi un terme à une suprématie sans partage qu’elle entretenait depuis quelques années.
Malgré quelques disfonctionnement au plan organisationnel et logistique, le comité d’organisation a réussi son pari. Toutefois, il importe de tirer les leçons des couacs observés cette année afin que la prochaine édition soit encore plus meilleure a laissé entendre Jacques Sébastien Mbous, le président de la fédération camerounaise d’athlétisme à la fin de la compétition.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut