› Eco et Business

Assemblée nationale: Le projet de loi de finance 2014 adopté

C’était au cours d’une séance plénière commencée le 07 pour se refermer le 08 décembre

Il a fallu 19 heures d’horloge aux députés réunis en séance plénière pour adopter le projet de loi des finances de l’Etat du Cameroun pour l’exercice 2014. Ce budget est de 3 312 milliards de Fcfa. Tout a commencé avec l’ouverture des travaux samedi dernier un peu après 12 h 30. Après les formalités d’usage, la parole est donnée au rapporteur général de la Commission des Finances et du Budget pour la présentation de son rapport. Au moment de l’ouverture de la discussion générale, le Sdf, par la voix de son président de groupe parlementaire, Joseph Banadzem, introduit des objections préliminaires. Pour son parti, le temps imparti aux élus pour l’examen du texte n’est pas suffisant. Il faut donc du temps supplémentaire pour cela. A la requête du président de l’Assemblée nationale qui dirige les débats, la présidente de la Commission des Finances et du Budget fait savoir que le projet de loi a été examiné sans aucune difficulté en commission.

Le débat reprend donc après le vote sur ces objections. Une trentaine d’élus est enregistrée pour ce tour de questions. Une vingtaine de membres du gouvernement interpellée. Les députés mettent l’accent sur des questions ayant trait à l’amélioration des conditions de vie des populations et bien d’autres : l’accès à l’électricité et à l’eau potable ; le statut des personnels des régies financières ; le limogeage de l’entraîneur Jean-Paul Akono ; la situation du réseau routier ; les accidents sur nos routes ; ce qu’ont rapporté au Trésor public les dispositions de l’article 18 de la loi portant sur le Tribunal criminel spécial sur la restitution du corps du délit; la protection de notre patrimoine forestier . Au moment où le gouvernement est autorisé à apporter des réponses aux préoccupations des élus, il est 23 h 10. A ce moment, survient la question préjudicielle du Sdf par la voix de Joseph Mbah Ndam. En cause, « le non-examen par la commission des Finances de l’Assemblée nationale du budget du Sénat. Les esprits s’échauffent quelque peu. Puis à minuit, Cavaye Yeguié Djibril annonce une suspension de séance d’une heure. A la reprise, Joseph Mbah Ndam remonte « au front ». Il évoque le respect des dispositions constitutionnelles.

Le débat se poursuivra cependant. Les membres du gouvernement apportent des réponses aux questions posées. Il était 7 h 05 lorsque le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Hilarion Etong, qui conduisait les débats à ce moment là, sous le regard de Cavaye Yeguié Djibril qui a pris place quelques mètres plus loin, met fin à la discussion générale. 25 minutes après, le texte entier est adopté par l’Assemblée nationale. L’épilogue d’une étape en attendant son envoi au Sénat.


À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut