International › APA

Assemblée nationale, sécurité et justice se partagent la Une des quotidiens burkinabè

Les quotidiens burkinabè de ce mardi commentent, entre autres sujets, la question sécuritaire, le procès du putsch manqué de septembre 2015, sans oublier d’évoquer la session extraordinaire de l’Assemblée nationale, achevée la veille.«Ouverte le 12 septembre dernier, la 2e session extraordinaire de l’Assemblée nationale, de l’année consacrée à la situation sécuritaire nationale, a été close hier», rapporte L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè.

Le journal titre : «Lutte contre le terrorisme : Les 14 +balles+ de l’Assemblée nationale», pour parler des 14 recommandations contenues dans le rapport de la session extraordinaire.

Pour sa part, le quotidien national Sidwaya renseigne qu’entre autres points, les parlementaires ont recommandé le renforcement du dispositif de défense et de sécurité le long des frontières.

Le même journal renseigne que pour la « préparation à l’effort de guerre, les députés promettent 127 millions de F CFA», soulignant qu’en vue de donner l’exemple, les élus nationaux ont promis à l’unanimité, une contribution de 127 millions de F CFA, d’ici à la fin de l’année, pour soutenir les Forces de défense et de solidarité (FDS).

A ce sujet, Le Pays, quotidien privé, dans sa rubrique Révélations, fait remarquer que pour la lutte contre le terrorisme, «les députés apportent chacun 1 million de F CFA».

Dans la même rubrique, Le Pays informe que les trois gendarmes portés disparus, après l’enlèvement de trois personnes dans la mine d’Inata, dans la région du Sahel, ont été retrouvés morts, hier lundi à Tongomael.

Abordant cette actualité, Sidwaya affiche : «Rapt à la mine d’Inata: 3 gendarmes tués dans une embuscade», là où Le Quotidien mentionne: «terrorisme dans le Soum : 3 gendarmes tués dans une embuscade».

Le journal cité en second lieu, consacre sa manchette au procès du coup d’Etat manqué du 15 septembre 2015, citant le capitaine Abdoulaye Dao qui a déclaré, lundi à la barre: «J’ai demandé au général Diendéré d’aider à libérer le président».

Sidwaya rapporte également les propos du capitaine Dao qui dit: « On m’a attribué des sms qui ne sont pas les miens».

Quant à L’Observateur Paalga, il parle du procès du putsch manqué, mais précise : «3e jour avec le capitaine Dao», «Comment Zida a pris le pouvoir», «A propos des véhicules de Blaise», «La question des ordres militaires»…


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé