› Eco et Business

Assurance : la concurrence doit-elle craindre l’alliance entre Sanlam et Allianz ?

Après deux ans de négociations, les deux assureurs ont annoncé mercredi 04 mai 2022 qu’ils allaient regrouper leurs activités dans 29 pays africains.

Le géant allemand de l’assurance Allianz et le sud-africain Sanlam créent une coentreprise pour s’attaquer au « potentiel inexploité » du marché africain.

Le partenariat vise à accroître la pénétration de l’assurance vie et non vie, à accélérer l’innovation des produits et à favoriser l’inclusion financière sur les marchés africains à forte croissance.

« Conformément à l’ambition déclarée de Sanlam d’être un groupe de services financiers panafricain de premier plan, la coentreprise proposée nous permettra de franchir une étape importante vers la réalisation de cette ambition. Cela renforcera également notre position de leader sur plusieurs marchés clés qui sont au cœur de notre stratégie en Afrique, en renforçant la qualité et l’échelle là où cela compte »

« Nous sommes ravis d’avoir Allianz comme partenaire et sommes convaincus que leur expertise et leur solidité financière apporteront une valeur ajoutée considérable à nos activités », a déclaré Paul Hanratty, PDG du groupe Sanlam.

Selon les projections d’Allianz, cette co-entreprise « sera le plus grand acteur panafricain de l’assurance et devrait se classer parmi les trois premiers sur la majorité des marchés où elle sera présente ». La valorisation des fonds propres de la nouvelle entité est estimée à environ 2 milliards d’euros.

L’accord entre les deux compagnies stipule qu’Allianz sera actionnaire à 40% de la nouvelle entité qui sera créée suite à la fusion, avec possibilité de porter ses actifs à 49%, le reste étant contrôlé par Sanlam.

Réorganisation du marché

En principe, la nouvelle entité devrait bouleverser le classement des assureurs dans plusieurs pays d’Afrique francophone. En effet, Sanlam et Allianz sont au coude-à-coude au sommet de ce palmarès dans plusieurs pays, dont le Cameroun, la Côte d’Ivoire et le Sénégal selon Jeune Afrique.

Au Cameroun, sur le marché de l’assurance dommages (Iard), l’alliance entre Sanlam (9 milliards de F CFA, environ 13,68 millions d’euros, de primes émises sur ce segment en 2019) et Allianz (19,9 milliards) devrait leur permettre de doubler AXA, leader avec 20,7 milliards de revenus. Allianz est déjà numéro un de l’assurance-vie dans ce pays.

En Côte d’Ivoire, Sanlam et Allianz sont déjà les leaders de l’assurance non-vie (avec respectivement 56,8 milliards et 25,4 milliards de F CFA de primes en 2019). Sur le segment vie, le groupe allemand est le numéro trois (26,5 milliards) et Sanlam, numéro quatre, avec 25,5 milliards de F CFA de primes. Une alliance entre eux leur permettrait de dépasser Sunu (50,7 milliards de revenus en assurance-vie) et NSIA (30,2 milliards).

Il en va de même à Dakar, où leur poids combiné leur permettrait de déloger Axa de son premier rang dans l’assurance non-vie et Sonam de sa position de leader sur le créneau de l’assurance-vie.

 

 


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé