› Société

Attaque d’Alachu : le gouvernement reconnait que des militaires ont brulé des maisons

Le ministre de la Défense, Joseph Beti Assomo, et des membres du haut commandement militaire.

Le ministère de la Défense du Cameroun annonce l’ouverture d’une enquête après l’incendie de plusieurs maisons par des soldats dans le Nord-ouest.

Le ministre de la Défense a réagi à l’attaque d’Alachu, un petit village dans le département de Bafut, région du Nord-ouest du Cameroun.

Dans ce communiqué signé du ministre Joseph Beti Assomo, l’on apprend que « dans la mi-journée du mercredi 15 mai, deux soldats roulant à motocyclette dans la ville de Bamenda, ont été sauvagement et lâchement assassinés pas des terroristes embusqués dans des habitation lieu-dit Alachu/Bafut ».

Lire aussi :: Crise anglophone : deux militaires tués dans le Nord-ouest

En guise de représailles, une équipe d’intervention est allée boucler et ratisser la zone, poursuit le ministre. Ce qui a conduit à un échange de coups de feu entre militaires et séparatistes armés. « Les militaires lancés à leur poursuite ont été pris à partie par de nombreuses personnes non identifiées et violentes », ajoute le communique qui explique que « la confusion a provoqué des échauffourées avec destructions des biens et incendies de quelques maisons »

Le ministre de la Défense informe qu’une enquête a été ouverte pour faire la lumière et détermine les auteurs des destructions de biens.

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé