› Société

Attaque de Ngarbuh : l’Onu demande que les responsables rendent des comptes

Antonio Guterres, secrétaire général de l'Onu. (c) Droits réservés

En présentant ses condoléances aux familles des victimes, le secrétaire général des Nations-Unies appelle toutes les parties en conflit à ne pas attaquer des civils.

Le Secrétaire général des Nations Unies a exprimé ses préoccupations sur le meurtre de civils à Ngarbuh, le 14 février dans la région du Nord-ouest du Cameroun.

Antonio Gutterres a appelé le gouvernement du Cameroun à mener une enquête approfondie sur cette attaque et à faire en sorte que les responsables rendent des comptes.

« Le Secrétaire général est profondément préoccupé par les informations faisant état du meurtre de civils, y compris d’enfants, lors d’une attaque contre le village de Ngarbuh, dans la région du nord-ouest du Cameroun, le 14 février. Il présente ses plus sincères condoléances aux familles et appelle le gouvernement du Cameroun à mener une enquête et à faire en sorte que les responsables soient tenus de rendre des comptes », peut-on lire dans une déclaration de l’Onu.

« Le Secrétaire général appelle les acteurs armés à s’abstenir de toute attaque contre les civils et à respecter le droit international humanitaire et le droit international des droits de l’Homme. Il réitère la volonté des Nations Unies de travailler avec toutes les parties prenantes à une solution politique à la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun par un dialogue significatif », a ajouté Antonio Gutterres.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé