Société › Société

Au Cameroun, plus de 32% d’enfants souffrent de malnutrition

La situation est alarmante en Afrique centrale qui connaît une augmentation de la population des enfants malnutris de 143,7% sur la période 2014-2016, a averti lundi l’Unicef

La population des enfants malnutris a plus que doublé en Afrique centrale. Soit une augmentation de 143,7% sur la période 2014-2016, en comparaison à la période 1990-1992. Une situation des plus « alarmantes », a averti lundi 31 octobre 2016 l’Unicef.

Dans la plupart des pays d’Afrique au sud du Sahara, la malnutrition demeure un « problème de santé et constitue l’une des principales causes de mortalité infantile ». « Environ 45 % des décès sont attribuables à la malnutrition », a déclaré le représentant de l’Unicef au Congo, Aloys Kamuragiye.

Environ 175.000 enfants congolais de 0 à 5 ans souffrent de malnutrition chronique, soit un taux de prévalence de 24,4%, selon lui.

La République démocratique du Congo (RDC) avec 43% est le pays de l’Afrique de l’ouest et du centre le plus affecté. Le Cameroun et la République centrafricaine sont touchés respectivement à hauteur de 32,5% et 40,7%.

Ce problème de la malnutrition fera l’objet d’un atelier prévu du 03 au 05 novembre prochain à Brazzaville. Organisé par le Système des Nations-Unies et la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac), il aura pour objectif, entre autres, de contribuer au « repositionnement de la nutrition en tant que facteur de développement dans les priorités nationales ».


Droits réservés)/n


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé