Société › Société

«Au nom de nos enfants» débute ses activités au Cameroun

Le collectif entend lutter contre le phénomène d’enlèvement et de meurtres d’enfants sur l’étendue du territoire national

Gare aux voleurs et aux assassins d’enfants. Le collectif « Au nom de nos enfants » se déploie désormais sur le territoire camerounais pour combattre de tels actes. Le mouvement a lancé ses activités samedi, 20 février 2016, à Douala par une messe de requiem en faveur de tous les enfants enlevés ou assassinés.

« Au nom de nos enfants », est un collectif créé par des femmes camerounaises pour lutter contre les violences et abus qui sont souvent faits aux enfants. Pour réaliser sa mission, cette association entend mener des activités de sensibilisation sur le territoire national.

Il s’agit entre autres de mettre en place, dès le mois d’avril 2016, des caravanes dans des établissements scolaires afin de former les jeunes à plus de vigilance ; d’organiser des conférences axées sur la sécurité et la protection des enfants auxquelles sont conviés différentes associations et syndicats implantés au Cameroun.

A terme, ces actions devront permettre la formation d’une « unité d’alerte enlèvement sur une plateforme web avec un numéro vert ».

Les enlèvements et meurtres d’enfants sont des phénomènes bien connus des Camerounais. De nombreux faits y relatifs ont souvent défrayé la chronique ces dernières années. Cela était encore le cas le 03 février 2016 à Douala au quartier Makèpè-Missokè où la dépouille d’un enfant avait été retrouvée sans tête. Toutes choses qui ont conduit le collectif « Au nom de nos enfants » à mener la sensibilisation sur la toile via des vidéos publiées sur sa page officielle sur le réseau social Facebook.

Serrons-nous les coudes et battons-nous pour sensibiliser les Camerounais
Droits réservés)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
Advertisement
error: Contenu protégé