Opinions › Tribune

«Aucun président français n’a fait du bien en Afrique»

Par Mage Elohim

Cet article n’a pas l’intention d’encourager un comportement xénophobe ou racial envers les pays colonisateurs, ce travail donne une observation de l’impact du changement et de la venue des présidents français sur le continent africain. Car, ne pas reconnaitre l’histoire signifie que l’on souhaite revoir le passé se reproduire.

Depuis l’accession à l’indépendance des pays issus de la colonisation française, a l’instar du Cameroun et du Togo qui ont été sous mandat de la Société Des Nations (SDN) et sous tutelle de l’ONU, la France continue de s’y accrocher profondément grâce a la solidarité occidentale et celle de l’Organisation des Nations Unies (ONU). L’Afrique de l’expression française continue à avoir un grand retard pour son développement économique et infrastructurel.

L’obstacle principal de son retard est dû à l’instabilité politique qui est constamment perpétré par les présidents du pays colonisateur. Car, à chaque changement du régime colonisateur (Gauche ou Droite), l’Afrique doit souffrir avec les coups d’Etat qui entrainent la déstabilisation du pays concerné. Depuis 1960, l’arrivée des présidents du pays colonisateur a été et continue d’être une catastrophe pour la majorité des pays du continent africain, en particulier ceux de l’expression française.

Charles de Gaulle (1958 – 1969)
La mission de cet homme sur le continent africain a été très néfaste, il a beaucoup contribué de près ou de loin à la déstabilisation du continent africain en tuant les nationalistes et en instaurant des valets a la tête des pays, tout en créant un génocide au Cameroun (1960 – 1970). Les pays suivants ont été victimes de sa présidence: Le Benin, le Burkina Faso, le Cameroun, la République centrafricaine, le Congo, le Gabon, Madagascar, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Tchad et le Togo.

Georges Pompidou (1969 – 1974)
L’arrivée de Georges Pompidou a donné un peu d’espoir aux pays africains d’expression française. Mais la politique de Charles de Gaulle a été préservée à travers la protection des intérêts du pays colonisateur. Les pays suivants ont été victimes de sa présidence: Le Bénin, la République centrafricaine, le Congo, Madagascar et la Mauritanie.

Valéry Giscard d’Estaing (1974 – 1981)
Il a été un peu tendre envers les présidents africains qui obéissaient à la loi établie par Charles de Gaulle, tout en cherchant à convaincre le président de la Guinée Conakry, premier Etat indépendant de l’expression française. Les pays suivants ont été des victimes pendant sa présence à la tête du pays colonisateur : la Centrafrique, les Comores, le Congo, Madagascar, la Mauritanie, le Niger et le Tchad.

François Mitterrand (1981 – 1995)
Etant donné qu’avec son arrivée à la présidence française le pouvoir passait de la Droite vers la Gauche, beaucoup de pays africains ont cru que ce serait le bonheur avec François Mitterrand (1981 – 1995). Cela a été le contraire, car il a humilié plusieurs chefs d’Etat africains qui voulaient lui faire comprendre que son aide bilatérale était un jeu de dupes. Les pays suivants ont été des victimes pendant sa présidence: le Burkina Faso, le Cameroun, la Mauritanie et le Tchad.

Jacques Chirac (1995 – 2007)
Il aurait détruit tout un pays pour faire savoir qu’il restait le maitre des lieux. Il a perpétué les réseaux crées par Charles de Gaulle pour le pillage de l’Afrique en dévaluant la monnaie coloniale. Il a institutionnalisé la succession familiale à la tête des pays africains, le fils pouvant facilement accéder au pouvoir après la disparition du père.Les pays suivants ont été des victimes pendant sa présidence: la Centrafrique, le Congo, la Côte d’Ivoire, la Mauritanie et le Togo.

Nicolas Sarkozy (2007 – 2012)
Il a été la réincarnation de Charles de Gaulle sur le continent africain. Ce fils d’immigré a voulu faire comprendre aux Africains qu’ils n’avaient pas leur mot à dire dans l’histoire de l’humanité. Il a créé l’instabilité sur le continent africain en tuant son leader, Kadhafi. Mamadou Tandja du Niger a également subi sa rage tout simplement parce qu’il défendait le prix de ses matières premières. Les pays suivants ont été des victimes pendant sa présidence: la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Niger, la Libye.

François Hollande (2012 –
Le Cameroun a connu son deuxième président (valet) avec l’arrivée d’un socialiste a la tête du pays colonisateur, et il est fort probable que le même changement intervienne avec les man uvres qui sont en cours. Tout cela pourra être évité grâce à la maturité du peuple camerounais, qui reconnait que la France n’a jamais été son colonisateur, elle a juste profité de la solidarité occidentale pour se faire une place au Cameroun, tout en pillant son sol et son sous-sol. A peine installé au pouvoir, il a continué la même politique de Charles de Gaulle, en déstabilisant la Centrafrique et en imposant son valet au Mali.

Cet article démontre que les présidents africains doivent réfléchir pour le développement du continent africain, car aucun président français n’a fait du bien, leur seul objectif est la guerre, afin de piller les matières premières. Charles de Gaulle a été un vrai monstre pour les peuples africains, car il a fait signer des accords de défenses aux chefs d’Etat africains, qui lui permettaient ainsi de mieux piller le continent. La preuve est très simple, car beaucoup de chefs d’Etat africains qui ont voulu le bien du continent ont été vendus par des valets du pays colonisateur. Cette pensée du CHE qui disait que l’Afrique d’expression française a encore un siècle de servitude dans les mains de son maitre, reste d’actualité.

« Le jour que la jeunesse africaine va ouvrir ses yeux, tout l’Occident, et en particulier la France, seront vaincus »


leconomistemaghrebin.com)/n


A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé