› Economie

Autoroute Yaoundé-Douala : l’entreprise chinoise réclame 47 milliards Fcfa d’impayés

Une vue de l'autoroute Douala-Yaoundé.

Au sein du Gouvernement, des instructions ont été données pour le paiement de  six milliards de Fcfa pour le compte de l’ Etat à l’entreprise China First Highway Engineering Compagny qui effectue les travaux sur le terrain.

 L’entreprise chinoise chargée de réaliser les travaux de construction de l’autoroute Yaoundé-Douala justifie plus de 47 milliards Fcfa d’impayés.

Cette enveloppe représente les décomptes à payer par le gouvernement camerounais et son partenaire Exim Bank of China sur les travaux déjà réalisés par la chinoise China First Highway Engineering Compagny (CFHEC).

A côté de cela, le gouvernement du Cameroun et Exim bank of China doivent également plus de 600 millions Fcfa au groupement Scet/Louis Berger, la mission de contrôle technique sur l’autoroute. Agmo – un autre prestataire – réclame plus de 200 millions Fcfa.

En tout, les entreprises mobilisées pour la realisation de cette infrastructure routière trainent une facture globale impayée de 49 milliards Fcfa.

Des sources autorisées au ministère des Travaux publics estiment que sur les 6 milliards de Fcfa annoncés par l’Etat, un milliard a déjà été engagé et quatre autres milliards sont en cours de mobilisation au sein du ministère des Travaux publics. Une saisine du ministère de l’Economie a été faite pour couvrir l’autre milliard restant.

Notons que ce deblocage de 6 milliards Fcfa par l’Etat va enclencher le décaissement par Eximbank of China d’un montant estimé à plus de 40 milliards de Fcfa. Cette somme sera allouée pour le paiement de plus de LA facture globale due aux prestataires à l’oeuvre dans ce projet.

Il faut préciser que face à des lenteurs observées dans la mobilisation des fonds par l’Etat du Cameroun, Eximbank of China, le partenaire financier de l’Etat du Cameroun dans le cadre de ce projet avait exigé pour préalable que l’Etat s’acquitte de ses engagements financiers pour que cette banque puisse à son tour procéder au déblocage des fonds.

 Cette mesure aurait été instituée après le constat de nombreux retards enregistrés par le Cameroun dans le déblocage des fonds qui lui incombent dans ce projet, qui au demeurant va couter près de 350 milliards de FCFA selon Riadh Hentati, chef de la mission de contrôle des travaux pour le compte de l’entreprise Scet/Louis Berger.

Tous ces retards ont déjà causé un important glissement de calendrier de livraison de ce projet.

Sur la phase I du projet de construction de l’autoroute (60 km), seuls 40 km ont déjà été réalisés. Les 20 kilomètres restants sont en cours de construction alors que les travaux qui avaient démarré en 2014 prévoyaient au départ une mise en service de la route pour 2018.

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
Zapping CAN 2019
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé