Dossiers › Focus

Autoroutes Yaoundé-Douala, Yaoundé Nsimalen, Edéa-Kribi-Lolabé: le point à fin juillet 2020

Autoroute Yaoundé - Nsimalen, section rase campagne

Un exposé sur ces différents projets a été fait par le ministre des Travaux publics et celui de l’Habitat et du Développement urbain au cours du conseil de cabinet du 29 juillet

 

Le ministre des Travaux publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi, et le ministre de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu), Célestine Ketcha Courtès, ont présenté, mercredi à Yaoundé, au cours du conseil de cabinet du mois de juillet, le niveau de réalisation des principaux projets autoroutiers en cours au Cameroun: Yaoundé-Douala, Edéa-Kribi-Lolabé et Yaoundé-Nsimalen. Les deux premiers projets ont été présentés par le Mintp et le troisième par le Minhdu.

Yaoundé – Douala (196 km)

Le projet est découpé en deux phases: Yaoundé – Bibodi (60 km) et Bibodi-Douala (136 km). Les travaux de la phase 1 ont démarré en octobre 2014 pour une durée de 48 mois. La phase 1, selon le MINTP, est actuellement achevée sur 40 km. Le taux d’exécution physique est de 91% et la date d’achèvement des travaux fixée au 31 décembre 2020. 

La seconde section (Bibodi-Douala) quant à elle attend encore la signature du contrat de partenariat public privé (PPP) prévu pour sa réalisation. La signature dudit contrat est envisagée par le gouvernement d’ici au 30 mars 2021. “Les principales contraintes se rapportent à la libération des emprises foncières, au paiement des indemnisations et à la mobilisation des financements complémentaires”, explique Emmanuel Nganou Djoumessi.

L’autoroute Yaoundé – Douala, doit, à terme permettre d’assurer la desserte et la liaison entre les trois pôles portuaires de Douala, Kribi, Limbé et d’améliorer leur liaison avec Yaoundé.

Edéa – Kribi – Lolabé (130 km)

Le projet est découpé en deux phases: Kribi-Lolabé (38,5 km) et Edéa-Kribi (92 km). Les travaux de la phase 1 ont été lancés en janvier 2015, pour une durée totale de 42 mois. A fin juillet 2020, les travaux de la section Kribi-Lolabé sont réalisés à 88,14%, selon le MINTP. Ils sont actuellement bloqués à cause du paiement attendu des “indemnisations résiduelles et des décomptes des travaux”. Le Premier ministre a demandé au ministre des Finances à ce que ce point soit pris en compte dans la loi de finances 2021. Pour l’achèvement et la mise en exploitation de cette section, le gouvernement compte aussi sur la signature d’un partenariat public privé (PPP) avec un investisseur.

Tenant compte des problèmes rencontrées dans la première section, le gouvernement a lancé en mars 2020 un appel à manifestation d’intérêt en vue de retenir un PPP pour le financement, la construction et l’exploitation de la phase 2: Edéa-Kribi. “Les offres déposées le 30 juin 2020 seront examinées par la Commission spéciale dédiée qui est en cours de constitution”, indique le MINTP sans s’aventurer sur d’autres délais.

Yaoundé – Nsimalen (23,3 km)

Le projet est aussi structuré en deux phases: une section dite “rase campagne” (11,3 km) et une section urbaine (12 km). Les travaux de la phase 1 ont démarré en mai 2014 pour une durée de 36 mois. A fin juillet 2020, le taux d’avancement des travaux est de 90%, assure le ministre de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu). Célestine Ketcha Courtès informe que le gouvernement prévoit l’ouverture de tronçon à la circulation pendant les compétitions sportives du CHAN 2021 et de la CAN 2022, qu’abritera le Cameroun.

En ce qui concerne la section urbaine de ce projet autoroutier, aucune date n’a été avancée pour le début des travaux. “Les études ont déjà été réalisées et les marchés attribués à trois groupements d’entreprises. Le gouvernement a engagé les diligences en vue de la mobilisation des financements nécessaires à la réalisation des travaux de cette section”, a juste indiqué le Minhdu.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé