Opinions › Tribune

Aux patrons du monde réunis à Paris

Par François Zoomevele Effa

Mesdames et Messieurs les Présidents, Chefs de gouvernements et de délégations de toutes sortes d’organisations participant à la grosse comédie parisienne sur le climat mondial.

Il ne m’est pas du tout agréable de vous adresser cette lettre que la plupart d’entre vous n’ouvriront même jamais, mais je me dois de le faire.

Votre fameuse COP21 à laquelle vous êtes tous conviés et qui se tiendra jusqu’au 11 décembre est, à vrai dire, un miroir aux alouettes de plus. Il s’agit, avouez le, d’une poudre aux yeux du monde afin de légitimer toutes pratiques polluantes qui déséquilibrent notre planète.

Depuis les fameuses révolutions industrielles, une minorité d’entre vous, cette grande minorité, vous formez le peloton d’exécution de la planète par sa pollution volontaire, consciente et insolente. C’est vous les pays les plus industrialisés, les plus riches et soi-disant développés qui vous imposez par vos pratiques. Puis vous les légitimez ensuite par des théories que vous inventez, comme la fameuse mondialisation!

En vrai, tout se joue en ce moment dans ce drôle de charabia diplomatique dont le vrai but consiste à nous enfumer, nous le peuple, nous les concernés, nous les pollués, nous qui sommes réellement menacés. Il nous est rapporté des problèmes de transparence au cours des négociations et des séances plénières, alors que les vraies négociations se joueraient dans l’ombre. Certaines délégations d’Afrique francophone se plaignent que la majorité de certains débats essentiels se fassent en anglais. Quelle ironie pour une COP21 qui se tient à Paris!

Mesdames et Messieurs les Présidents africains, ainsi que vous, différents délégués du sud, une des problématiques nous concernant dans cette histoire est posée comme telle : « Comment aider les pays du sud à faire face au dérèglement climatique ».

Vous conviendrez avec moi que ce n’est même pas vous qui qui avez posé ce problème qui demeure la triste réalité. C’est les pollueurs occidentaux qui le posent par acquis de conscience. La majorité d’entre vous n’étant que des pions manipulés sur l’échiquier politique et économique international, vous allez, comme d’habitude, signer des choses qui ne seront jamais comme d’habitude à notre avantage.

Vous n’êtes plus comme ces chefs traditionnels et ces rois d’antan auxquels les colons faisaient signer des soi-disant traités, qui n’étaient que des acceptations à la soumission à l’esclavage, à l’indigénat, aux travaux forcés et toutes ces choses honteuses. Ces chefs et rois qui ne savaient pas lire et écrire la langue du colon ont signé par une croix, et comme dirait Francis Bebey, ce fut la croix et la bannière.

Quand vous signez pour certaines industries qui polluent et ne tiennent compte d’aucune notion écologique, les cimenteries d’un autre âge, les emballages en plastique qui infestent des régions entières, les déchets atomiques, toxiques et toutes les cochonneries que vous laissez enterrer dans nos mers et nos océans, toutes ces plates-forme d’extraction pétrolière sans garantie en cas d’accident, . la liste est si longue.

Vous qui vous vantez souvent à haute voix d’être les meilleurs élèves de vos patrons, les chefs d’états occidentaux, pourquoi n’instituez-vous pas des ministères et des institutions écologiques dans nos pays africains, pourquoi ne faites-vous pas enseigner les dangers de tout ce qui cause les dérèglements climatiques que nous subissons déjà en force chez nous?

Faites un effort quand vous signerez les accords et communiqués finals, à ne pas continuer à nous prendre pour des idiots, car nous savons que les dés sont pipés dans vos jeux, et je ne sais vraiment pas si je vous saluerai ou pas le moment venu.

François Zoomevele Effa.
Journaludcameroun.com)/n


A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé