Société › Faits divers

Bafoussam : Les commerçants sortent de leur grève

Après avoir fermé boutique lundi, afin de dénoncer l’attitude des contrôleurs fiscaux, ils estiment être plus sereins grâce à la médiation du préfet de la Mifi

Les commerçants du marché « A » de Bafoussam ont rouvert leurs échoppes depuis hier, après la manifestation de lundi dernier. La réunion de crise présidée le 17 mars par le préfet du département de la Mifi, dont Bafoussam est le chef-lieu, a pu rassurer les manifestants. Joseph Tangwa Fover a permis ainsi aux commerçants d’exprimer leurs griefs en face du chef du Centre régional des impôts de l’Ouest, Amadou Mohaman.

Ce dernier a demandé aux commerçants de dénoncer tous les agents véreux qui pourraient encore venir les arnaquer, indiquant par ailleurs qu’aucun commerçant ne sera classé dans une catégorie qui n’est pas la sienne. Personne ne sera soumis à la patente si son chiffre d’affaires n’est supérieur à 10 millions de F CFA, a précisé Amadou Mohaman à l’endroit des commerçants dont la plupart avait eu une information selon laquelle ce serait désormais le régime de tout le monde.

Le marché « A » de Bafoussam, le plus grand marché de la région de l’Ouest, est resté fermé durant la journée du 17 mars 2014. Les commerçants qui ont manifesté, ont affirmé avoir ras-le-bol des abus des agents de l’administration fiscale du centre divisionnaire des impôts de Bafoussam I. En cause, des illégalités qui seraient observés entre certains commerçants soumis au régime de l’impôt libératoire, et d’autres à celui de la patente ; ainsi que de nombreux cas de rançonnement et d’escroquerie auprès des commerçants par les contrôleurs fiscaux.

Grâce à l’échange avec le chef du centre régional des impôts de l’Ouest, les commerçants s’estiment plus sereins
http://minatd.cm)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé