Politique › Sécurité

Bamenda : des présumés séparatistes attaquent un club de Ligue 1

Ce 4 mars 2020  à l’entrée du stade de Bamenda, trois présumés sécessionnistes à bord d’une moto, stoppent le bus de Dragon FC de Yaoundé et dépouillent ses occupants.  

L’information est du journaliste Boney Philippe, animateur du programme Olympia Sports diffusé sur une radio locale. «  Une embuscade tendue à l’équipe Dragon club de Yaoundé à l’entrée du stade de Bamenda. Trois présumés Amba-boys en moto ont stoppé le bus ayant à son bord joueurs et encadreurs dont le président Jérôme Komé, et les ont dépouillés de leurs téléphones portables, et d’une somme de 210.000fcfa au départ, plus  7.000 FCFA d’un joueur », a  alerté le confrère.

Le club de la région du centre se rendait à Bamenda pour affronter PWD en match comptant pour la 26eme journée du championnat. Joint au téléphone par les soins du même confrère, le président de Dragon s’est confié malgré le choc. « Nous sommes tombés au mauvais endroit au mauvais moment. Malgré le traumatisme, Dragon ne va pas briser la chaîne de programmation de matches à Bamenda. Après l’incident, nous avons joué en toute sécurité et peu importe notre défaite. », a expliqué  Jérôme Komé Max.

Il ajoute ; « J’invite les clubs programmés à Bamenda de juste respecter les timings, mais d’aller jouer leurs matches ».

Au terme de la rencontre,  le club local PWD s’est imposé sur le score étriqué de 1 à 0.

A noter que Bamenda est le chef-lieu de la région du Nord-ouest. Région en proie à des troubles sécuritaires du fait des groupes armés qui revendiquent la sécession du territoire et  l’érection d’une république qui se nommerait l’Ambazonie.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
Advertisement
error: Contenu protégé