› Eco et Business

Banque: Cession effective du Crédit Agricole Cameroun au groupe Attijariwafa

Cette session a eu lieu lors d’un conseil d’administration tenu le 8 avril dernier à Paris, un nouveau directeur général a été désigné

L’opération de cession enfin bouclée
Le contrôle de la Société camerounaise de banque (SCB) par le groupe marocain Attijariwafa Bank est enfin effectif. Conformément au protocole d’accord signé entre le groupe Crédit Agricole S.A. et le Groupe Attijariwafa Bank le 25 novembre 2008, il a été constatée, le vendredi 8 avril, à Paris, la cession effective des 51% des actions détenues directement ou indirectement par le Groupe Crédit Agricole S.A. Quelques jours plus tôt, on avait appris que l’Etat du Cameroun avait repris 14% d’action à la Société camerounaise de banque (SCB) le consortium géré par le Crédit agricole (CA), ce qui portait à 41% le total de ses actions auprès de l’institution. Le même jour, le Conseil d’administration de la SCB, réuni à Paris, a accepté la démission des administrateurs apparentés au groupe Crédit Agricole S.A. et a procédé à la nomination de ceux représentant Attijariwafa Bank, nouvel actionnaire de référence de SCB. Présidé par Martin Aristide Okouda, le conseil d’administration, qui a nommé à l’unanimité Jamal Ahizoune au poste de directeur général (à compter du 8 avril 2011) de la filiale camerounaise, est composé de six administrateurs, dont notamment Mohamed El Kettani, Boubker Jai, Omar Bounjou et Ismaïl Douiri pour la partie marocaine, et Richard Evina Obam et Dieudonné Evou Mekou pour la partie camerounaise. Le conseil a également accepté la démission de M. Francis Dubus jusque là directeur général et a nommé, à l’unanimité, M. Jamal Ahizoune au poste de Directeur Général de SCB Cameroun à compter du 8 avril 2011. Prenant la parole pour la circonstance, M. Mohamed El Kettani, Président Directeur Général du groupe Attijariwafa Bank, a remercié les autorités camerounaises ainsi que celles de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) pour les accords favorables qu’elles ont donnés afin de permettre la réalisation de cette opération.

Une longue expérience des métiers de la banque
La SCB fait partie des cinq banques reprises d’un seul coup par Attijariwafa Bank en vertu d’un accord signé avec le Crédit Agricole SA. En interne, on apprend que les négociations ont été difficiles, surtout avec la partie camerounaise. Les choses se seraient décantées lors de l’emprunt obligataire, avec une forte implication de la banque marocaine, dont l’activisme a permis de mobiliser plus de 30 milliards de FCFA au profit de l’opération. Attijariwafa Bank est un groupe bancaire et financier marocain ; il est considéré comme le premier groupe bancaire et financier du Maghreb et le troisième au niveau africain. L’histoire de Wafabank commence à Tanger où, en 1904, la Compagnie française de crédit et de banque crée, à travers sa filiale algérienne, la CACB (Compagnie algérienne de crédit et de banque). La CACB tisse, au fil des années, son réseau d’agences, premier et seul réseau bancaire du Maroc. Au lendemain de l’indépendance, il comptait 38 agences. En 1964, la CACB est nationalisée et devient la CMCB (Compagnie marocaine de crédit et de banque). Quatre ans plus tard, en 1968, la famille Kettani en devient actionnaire majoritaire. A la fin des années 70, le top management se rend compte que la dénomination CMCB est un facteur qui entrave le développement de la notoriété de la banque. En 1985, la banque prend le nom de Wafabank. Entre 1985 et 1991, Wafabank entame une politique pertinente axée sur la filialisation des métiers. En 1993, elle s’introduit en Bourse de Casablanca. Le Cameroun est le neuvième pays à rejoindre le groupe Wafa. La SCB Cameroun est la troisième banque au Cameroun, en termes de total bilan et de volume d’activité.

Cession effective du Crédit Agricole Cameroun au groupe Attijariwafa
atlasinfo)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé