â€ș Eco et Business

Banque : l’actionnaire majoritaire de la Bicec veut quitter le continent africain

La raison de ce dĂ©part serait un trou de 50 milliards de francs Cfa dĂ©couvert l’annĂ©e derniĂšre dans les comptes de sa succursale au Cameroun.

Le site français Mediapart a annoncĂ© ce 4 dĂ©cembre 2017 que le groupe Banque populaire caisse dâ€˜Ă©pargne (BPCE), actionnaire majoritaire de la Banque internationale du Cameroun pour lâ€˜Ă©pargne et le crĂ©dit (Bicec), envisageait se retirer du continent africain. La banque française serait au cƓur de tensions avec l’Etat camerounais, second actionnaire de la Bicec, depuis l’Ă©clatement dudit scandale financier.

En mars 2016, un trou de plus de 50 milliards de francs CFA a Ă©tĂ© dĂ©couvert dans les caisses de la banque. Certains dirigeants camerounais de la banque ont Ă©tĂ© placĂ©s sous mandat de dĂ©pĂŽt. Il s’agit entre autres de Innocent Ondoa Nkou, DGA Ă  cette Ă©poque, et de Samuel Ngando MbonguĂ©, qui sont toujours incarcĂ©rĂ©. Mediapart rĂ©vĂšle cependant que des principaux protagonistes de l’affaire restent hors d’atteinte. C’est notamment le cas du prĂ©sident du conseil d’administration, Jean Baptiste Bokam, “qui n’a toujours pas Ă©tĂ© entendu”.

Le quotidien Le jour indique qu’une injonction du prĂ©sident Paul Biya pour un audit des comptes de la banque est restĂ©e lettre morte, bien qu’un prĂ©cĂ©dent rapport de l’Agence nationale d’investigation financiĂšre (Anif), fait cas de nombreuses failles au sein de la banque, comme “des crĂ©dits de complaisance, des services financiers indus, la non-concordance des chiffres Ă©talĂ©s sur plusieurs exercices, des faux en Ă©criture, etc.”


Suffisant pour que la Bpce dĂ©cide de freiner son “internationalisation” comme elle l’annonçait pourtant en grandes pompes en 2014. EncouragĂ© par les tensions avec le gouvernement camerounais Ă  qui la BPCE demande un rescrit fiscal, le groupe mutualiste compte se retirer de l’ensemble du continent africain.

Une option dĂ©jĂ  envisagĂ©e dans le plan stratĂ©gique 2018-2021 du groupe, tel que le rĂ©vĂ©lait Jeune Afrique Business + en octobre. Les yeux sont dĂ©sormais rivĂ©s vers le directeur gĂ©nĂ©ral François PĂ©rol qui pourrait en faire l’annonce lors de la prĂ©sentation du plan stratĂ©gique 2018-2021.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut