Politique › Institutionnel

Bapès Bapès : «Je n’arrive pas toujours à comprendre ce qui se passe»

Arrivé à la prison centrale de Yaoundé à Kondengui, le ministre des Enseignements secondaires a confié ses émotions à un journal local

« J’attends toujours le décret du chef de l’Etat me relevant comme ministre des Enseignements secondaires. Je n’arrive pas toujours à comprendre ce qui se passe. On aurait pu sortir un décret spécial à cet effet. [.] Je suis encore ministre de la République. Allez dire que c’est bien moi que vous avez serré la main. J’ai le moral et je verrai à quoi cette machination va aboutir », a confié Louis Bapès Bapès au reporter du quotidien privé camerounais Emergence qui s’est rendu à Kondengui hier.

Selon le journal « Emergence », dans son édition de ce 1er avril 2014, c’est dans une cellule VIP du pénitencier de Kondengui, au quartier spécial « 7 » que le Minesec a été conduit, une pièce « de béton de 7m x 3,5m où cohabitent au quotidien huit détenus VIP avec des lits superposés ». Il aurait été accueilli par Atangana Mebara, ancien Secrétaire général à la présidence de la République et Urbain Olanguena Owono, ex-ministre de la Santé publique. Il rejoint ainsi de nombreux autres prisonniers de luxe, directeurs généraux et hauts fonctionnaires, aux prises avec la justice depuis la mise en route de l’opération baptisée « épervier », destiné » à lutter contre le détournement de deniers publics au Cameroun.

Louis Bapès Bapès
Droits réservés)/n


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé