› International

Bénin : Nouveau gouvernement sans Premier Ministre

Le président béninois a procédé ce week-end a un remaniement ministériel, trois jours après le départ de l’équipe de Pascal Koukpaki. Il a aussi décidé de ne plus nommer de Premier Ministre

Le président béninois Thomas Boni Yayi a rendu publique dimanche soir la liste de son nouveau gouvernement. Trois jours plus tôt, il avait mis fin brutalement aux fonctions de l’ensemble de la première équipe de son second mandat. « Des désaccords opposaient le président Boni Yayi et le Premier ministre » (Pascal Iréné Koukpaki), explique un proche du président béninois pour expliquer que ce poste ait été supprimé. La fonction de Premier ministre n’est pas inscrite dans la Constitution béninoise.

Ce nouveau gouvernement comporte 26 membres comme le précédent, mais il ne comporte plus de poste de Premier ministre. 13 membres du gouvernement précédent sont reconduits et parmi les nouveaux entrants il y a cinq femmes et un nouveau ministre à la tête du ministère de la Défense, jusque-là conduit par le président lui-même.

« A travers ce nouveau gouvernement, le président Boni Yayi a congédié trois personnalités dites importantes du régime (Pascal Koukpaki, Kogui N’Douro et Reckya Madougou). Ce qui constitue un signal fort pour les autres », a affirmé un proche du président Boni Yayi. La proximité présumée de deux des trois « poids lourds » du régime (MM. Koukpaki et Madougou) avec l’homme d’affaires Patrice Talon est la raison de leur départ, indique un conseiller technique du président. M. Talon est accusé d’avoir été le cerveau d’un complot présumé visant à empoisonner le président Boni Yayi.


À LA UNE
Retour en haut