Sport › Football

Benjamin Moukandjo: «Avec l’AS Monaco, je vais franchir un nouveau palier»

Après avoir paraphé un nouveau contrat professionnel avec l’AS Monaco, l’attaquant Camerounais de 22 ans livre ses impressions

Pourquoi avoir entendu la dernière journée pour vous engager à Monaco?
Dans le football, tout va très vite. Ça s’est fait effectivement le 31. Vaut mieux tard que jamais. Tout est question d’opportunité et je suis très heureux d’avoir pu signer ce contrat avec un club qui tenait absolument à m’avoir.

Vous avez fait une première partie de saison couronnée par le titre de meilleur joueur de Ligue 2 du mois de Décembre dernier, ce qui a suscité vers vous la convoitise de nombreux clubs dont Brest, Valenciennes, Saint-Etienne, etc. Mais vous avez-choisi en fin de compte le club du Rocher. Pourquoi?
Oui C’est toujours flatteur de savoir qu’on intéresse les clubs de l’élite. Cela dit, le football est un sport collectif, si j’ai pu briller et gagner une récompense, c’est aussi en grande partie grâce à mes coéquipiers que je tiens d’ailleurs ici à remercier chaleureusement. Je pense que l’AS Monaco est le club qui me fallait. Je suis encore un jeune joueur et j’avais besoin d’un club formateur comme l’AS Monaco pour franchir un palier. Par ailleurs, le coach est connu pour lancer de nombreux jeunes joueurs et je suis convaincu que j’aurai ma chance.

Est-ce que le fait de voir votre ami Nicolas Nkoulou briller à Monaco a pesé sur votre choix?
Effectivement avant de m’engager, j’ai eu une longue discussion avec Nico [Ndlr – Nicolas Nkoulou] qui est comme un frère. Il m’a dit tout le plus grand bien de l’équipe et du coach. Et notamment de l’ambiance générale dans l’équipe. J’ai pu lever toutes les appréhensions que je pouvais avoir ici ou là. Encore une fois je suis très content de mon choix. Je suis professionnel, j’ai aussi pris en compte d’autres paramètres dans ma réflexion et j’en suis très content.

Quelles leçons retenez-vous de votre passage en national avec l’ESSG (Entente Sportive Saint-Gratien) lors de la saison 2008-2009 ?
Oui J’avais été prêté dans ce club parce que j’avais besoin de temps de jeu. Malheureusement j’ai été très souvent blessé. J’ai vraiment passé de moments difficiles. Néanmoins, j’en garde aussi de bons souvenirs notamment avec mes coéquipiers avec qui j’ai gardé d’ailleurs de très bons contacts. C’est un passage de la vie. Ça m’a donné du courage et de l’abnégation pour la suite de ma carrière.

Est-ce que vous considérez votre recrutement aujourd’hui à Monaco comme une revanche sur la vie?
C’est vrai qu’avant de signer à Monaco, j’ai traversé des moments difficiles, j’ai eu le courage et le mérite de ne pas lâcher. Je pense que si je n’avais pas été bien entouré par ma famille, par mon agent Maxime Nana, ma copine, mes amis, je ne serai pas où je suis aujourd’hui. Cela dit, je n’ai jamais douté de moi et j’ai eu à le démontrer déjà à Nîmes que je quitte d’ailleurs avec quelques regrets. Mais dans la vie, il faut parfois savoir saisir sa chance. Et je pense qu’avec l’AS Monaco, je vais franchir un nouveau palier.

Pensez-vous avoir une place aujourd’hui au sein des Lions Indomptables?
Je suis footballeur camerounais et j’aspire légitimement à jouer pour mon pays. Mais pour y arriver, il faut être bon et régulier dans son club. Je pense que sans aucun doute, si je suis performant avec Monaco, j’aurai une chance de jouer avec l’équipe nationale. Mais mon objectif à court terme est d’abord de gagner une place de titulaire à Monaco, de faire des bons matchs et de contribuer à maintenir mon club parmi l’élite qui est notre objectif principal. Cela implique que nous devons gagner le maximum de matchs pour se sauver. Car pour moi, le club a largement les moyens de rester en Ligue 1. Avec courage et détermination, nous devrions y parvenir.

Moukandjo à Monaco ce Lundi 31 Janvier 2011 entouré des responsables de l’AS Monaco dont le coach Laurent Banide et de son agent Maxime Nana après la signature de son contrat
Journalducameroun.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé