Société › Société

Bernard Zeutibeu:  » Dschang est un potentiel touristique »

Le directeur de l’office de tourisme de Dschang parle de son travail dans le secteur touristique à Dschang

Quel rôle joue l’Otd dans la promotion du tourisme à Dschang et au Cameroun?
L’office du Tourisme est au service de l’information touristique et de la promotion de la destination. C’est un intermédiaire qui fait figure de conseil incontournable dans la promotion de la ville. Situé entre d’une part les opérateurs du secteur touristique qui offrent des services (et qui veulent à tout prix vendre) et les touristes d’autre part qui demandent et exigent un produit de qualité, son rôle est non seulement de renseigner, mais aussi de diriger les visiteurs vers les produits qu’ils recherchent. Dans ce rôle d’intermédiation, il a l’obligation de vérifier l’application du principe d’honnêteté dans la présentation et l’exécution du marketing du tourisme, pour mériter la confiance des touristes.

Quels sont les problèmes que rencontre l’Office de Tourisme de Dschang?
En plus des problèmes financiers que la commune de Dschang essaie de nous aider surmonter à la limite de ses moyens, l’équation du tourisme à Dschang a actuellement deux principales inconnues à savoir, la structuration du secteur et la démarche qualité. Il est vrai que nous disposons des ressources, mais il faut les mettre en valeur, les organiser pour attirer le maximum de visiteurs. Dans un secteur aussi compétitif que le tourisme, la destination Dschang doit non seulement présenter un produit particulier et caractéristique, mais aussi et surtout assurer un produit touristique de qualité en termes de structures d’accueil, de sites à visiter, de prise en charge et d’interprétation touristique. À travers les chartes que nous nous proposons d’instaurer, nous envisageons véritablement d’intégrer la démarche qualité.

Bernard Zeutibeu, directeur de l’office de tourisme de Dschang
Journalducameroun.com)/n

Que préconisez-vous pour l’amélioration du tourisme au Cameroun?
Le Cameroun a intérêt à développer les offices de tourisme dans les différentes localités à intérêt touristique, et de créer un office national du tourisme qui aura pour rôle de définir un véritable plan marketing du tourisme afin de donner aux offices communaux les moyens d’assurer efficacement le relais. Lors de mes stages dans les offices de tourisme à l’étranger, l’exemple de la France m’a beaucoup intéressé. Il n’y a pas une seule ville en France qui ne dispose pas d’un office de tourisme. La coordination du plan marketing du tourisme étant du ressort de « Maison de la France », qui est la structure centrale de promotion de la France correspondant à l’Office Nationale de Tourisme que j’ai évoqué plus haut, avec une cinquantaine de bureaux à l’étranger dont, certains sont annexés aux ambassades.

On imagine mal cette ville comme une destination touristique. Pourquoi avoir implanté cet office à Dschang?
La création d’un office de tourisme à Dschang se justifie par le potentiel touristique de la ville, ainsi que la coopération décentralisée Dschang/Nantes qui est de nature à développer ce secteur ici. Il s’agit par exemple d’implanter un musée de civilisation ici, une base nautique ou encore construire un centre artisanal à Dschang,.Nous avons pris en exemple l’expérience de la France où la promotion du tourisme dans la ville de Nantes est confiée à l’Office de Tourisme de Nantes

Qui prend en charge l’office du tourisme?
L’Office de Tourisme de Dschang est un établissement public à caractère administratif sous tutelle de la Commune de Dschang. Il est ouvert de lundi à Dimanche. Il emploi 4 personnes. Avec le ministère du Tourisme, nous entretenons de très bonnes relations. Nos rapports d’activités sont régulièrement envoyés au Mintour. L’office de tourisme de Dschang est aussi souvent invité à la traditionnelle réunion annuelle de concertation qu’organise le Mintour. Au cours d’un entretien dans son cabinet au cours du 1er trimestre 2008, le Ministre du Tourisme s’est dit satisfait du rapport d’activités de l’Odt. Selon les propos du ministre du Tourisme, l’OTD est un office pionnier et de référence sur lequel le département devrait s’appuyer pour sensibiliser les autres régions à la création de leur office de tourisme respectifs.

Quelles sont vos réalisations à ce jour?
Nous avons dans un premier temps localisé des sites à exploiter, certains sites sont actuellement en cours d’aménagement. Nous avons structuré le secteur par la création des réunions sectorielles d’opérateurs, et la création de renions mensuelles où l’Otd et les opérateurs se concertent autour des bilans. De la même façon, le renforcement de l’accès à l’information touristique par l’installation des présentoirs à documentation touristique dans tous les hall d’hôtel, restaurant et lieu public de Dschang et dans certains hôtels de Bafoussam, est à mettre à nos actifs. Nous avons accompagné plusieurs projets notamment celui des chefferies dans le projet de création des cases d’hôtes. Actuellement, nous sommes en train de mettre sur pieds la maison des civilisations où toutes les civilisations seront représentées.


Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut