Société › Société

Bétaré Oya: quatre points d’eau pour améliorer les conditions de vie des populations

Les points aménagés pour les populations©GIZ

Ces ouvrages, une initiative du projet Bêkou de l’Union européenne, ont été réalisés par la GIZ

Il est environ 14h ce jeudi 06 avril. Sous un soleil ardent, des femmes font la lessive, certains enfants puisent de l’eau, tandis que d’autres jouent en attendant leur tour. Un mélange de cris, de rires, de pleurs crée une certaine ambiance ici à la source. Nous sommes à Bétaré Oya.

Réfugiés centrafricains et populations locales vivent désormais ensemble dans ce village de la région de l’Est Cameroun. Une situation qui date de 2014, avec l’arrivée massive de Centrafricains.  Bétaré Oya est l’une des localités de la région du soleil levant, qui fait face à une augmentation de la population liée à l’afflux de réfugiés, d’où la naissance d’un déséquilibre socioéconomique et des tensions sur la gestion des ressources naturelles et l’accès aux services publics de base (éducation, santé et eau).

Grâce au projet Bêkou de l’Union européenne, les habitants du village Bétaré Oya ont bénéficié de l’aménagement de quatre points d’adduction d’eau. Le projet Bêkou exécuté par la Deutsch Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ), vient faire baisser les tensions entre les populations locales et les réfugiés.

La coopération allemande s’est également chargée de la mise en place et de la formation des comités de gestion de ces points d’eau. Ces cellules auront pour mission la gestion autonome des sources. Ils devront veiller au respect de leur aménagement et maintenance, entre autres.

« Environ 250 personnes viennent s’approvisionner ici tous les jours », confie Ahidjo Kombo chef de quartier Ndokayo Tockdila où est aménagée l’une des quatre sources. Chaque famille contribue à hauteur de 300 F. Cfa par semaine et cet argent sert à l’entretien de ces points d’eau. Lundi et samedi sont les deux jours choisis par le chef de quartier pour l’assainissement et l’amélioration de l’hygiène.

L’ambassadeur centrafricain au Cameroun, Martial Beti Marace, au cours de sa visite dans la région de l’Est, a exprimé sa gratitude pour tout ce qui est fait pour ses compatriotes au Cameroun.

 


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé