› International

Blaise Compaoré s’apprête à quitter Rabat pour la Côte d’Ivoire

L’ex-président du Burkina Faso doit quitter le Maroc ce mardi, après y avoir été hospitalisé, pour rejoindre le pays que dirige Alassane Ouattara, selon une source proche de la présidence à Abidjan

Blaise Compaoré doit quitter le Maroc ce mardi pour la Côte d’Ivoire, selon une source proche de la présidence à Abidjan. L’ex-président du Burkina Faso a en effet discrètement pris ses quartiers dans un hôtel de la capitale depuis près de deux mois, après son hospitalisation à Rabat en juillet dernier. Un invité de marque un peu encombrant pour le Maroc, qui s’est employé à resserrer ses liens avec le gouvernement de Michel Kafando.

«Il y a une différence entre les positions politiques du Maroc et sa tradition d’accueil pour raison humanitaire», souligne une source proche de la diplomatie marocaine. Si l’on se défend de toute implication politique à Rabat au sujet de la présence de l’ancien chef de l’Etat burkinabè, la fin de la convalescence de Blaise Compaoré est sans doute une épine en moins dans le pied de la diplomatie marocaine.

Le royaume chérifien avait été l’un des premiers pays africains à avoir condamné avec «la plus grande fermeté» le coup d’Etat du général Diendéré du 17 septembre dernier.

La résidence au Maroc de l’ancien président du Burkina Faso a été maintenue secrète jusqu’à la semaine dernière. Blaise Compaoré a occupé une suite d’un hôtel de luxe de Rabat pendant près de deux mois, accompagné d’une délégation que l’on dit très réduite. Selon des témoignages, très peu de sorties et d’allers-retours ont été constatés. Une résidence restée donc très discrète. Signe que le Maroc n’a pas souhaité médiatiser outre mesure la présence de l’ex-homme fort de Ouagadougou, pourtant allié historique de Rabat.

Blaise Compaoré, ex-président du Burkina Faso.
Droits réservés)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé