Politique › Institutionnel

Boko Haram a utilisé 21 enfants dans des attentats-suicides au Cameroun en 2015 (Unicef)

C’est ce qui ressort du rapport publié mardi par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance, lequel analyse les effets du conflit sur les enfants

Deux jours avant le deuxième anniversaire de l’enlèvement par Boko Haram de plus de 200 lycéennes nigérianes, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance publie le rapport intitulé Au-delà de Chibok. Le document de neuf pages analyse les effets du conflit sur les enfants dans les quatre pays où sévit la secte islamiste Boko Haram: Cameroun, Nigéria, Tchad et Niger.

Le rapport révèle que Boko Haram a utilisé des enfants dans un attentat-suicide sur deux au Cameroun en 2015. 21 mineurs, à majorité des filles, ont été impliqués dans 39 attaques à la bombe dans la région de l’Extrême-Nord du pays.

Ce sont au total 44 enfants issus du Cameroun (21), du Nigéria (17), du Tchad (02), et du Niger (04) qui ont agi dans 151 attaques à la bombe au courant de l’année écoulée contre 4 dans 32 actes terroristes en 2014.

«Comme les attaques-suicides impliquant des enfants sont devenues ordinaires, certaines communautés commencent à considérer les enfants comme des risques pour leur sécurité. Cette suspicion envers les enfants peut avoir des conséquences dévastatrices ; comment une communauté peut-elle se relever quand elle rejette les s urs, les filles et les mères de ses propres familles ?», a indiqué le directeur régional de l’Unicef pour l’Afrique occidentale et centrale, Manuel Fontaine, dans un communiqué parvenu à journalducameroun.com.

Le rapport «Au-delà de Chibok» note qu’actuellement dans les quatre pays identifiés: près de 1,3 million d’enfants ont été déplacés, 5000 sont signalés comme étant non accompagnés ou séparés de leurs parents et 1800 écoles ont été fermées, endommagées ou sont utilisées comme des abris pour des déplacées. Pour continuer à apporter une aide adéquate, l’Unicef, organisation du système des Nations Unies qui promeut les droits et l’épanouissement des enfants, invite ses partenaires à accroître leurs engagements.

Capture d’écran
Droits réservés)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé