Politique › Sécurité

Boko haram : cinq morts à Mora (Cameroun)

Quatre kamikazes ont fait sauter leurs engins explosifs ce samedi matin, tuant une riveraine.

Ce samedi 01er juillet, les habitants du quartier Ngalbi, dans la ville de Mora (Extrême-nord Cameroun), ont repéré trois présences suspectes. Ils ont aussitôt alerté le 42ème bataillon d’intervention motorisé, qui est intervenu tout de suite. Démasquées, deux kamikazes ont déclenché les bombes qu’elles transportaient, se tuant sur le champ et faisant un blessé. La troisième a couru se cacher dans la maison d’une sexagénaire du nom de Madjile. Elle y a fait sauter son engin explosif. L’explosion a tué la kamikaze, la sexagénaire et détruit la maison dans laquelle la terroriste avait trouvé refuge.

Après ces explosions, une autre a retenti peu après 6h30, toujours au quartier Ngalbi. Une kamikaze, cachée dans un recoin, a activé sa bombe parce qu’effrayée par un serpent.

Pour préciser le contexte, demain dimanche est le jour du grand marché à Mora. D’après nos sources, les kamikazes se prépositionnaient pour faire un carnage à cette occasion. Elles en veulent  pour preuve le nombre de terroristes déployées ce samedi à Mora. Habituellement, Boko haram envoie deux kamikazes pour perpétrer des attentats suicides et tuer les populations. Mais, depuis deux ou trois semaines, l’organisation fait grimper le nombre de bombes humaines déployées en terre camerounaise.

 



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé