Société › Société

Boko Haram: plus de 5,6 millions de personnes touchées par la faim

A cause des actions du groupe terroriste, plus de 5,6 millions de personnes ne disposent pas de ressources alimentaires dans des localités du Nigéria, du Cameroun, du Tchad et du Niger

Les actions de Boko Haram dans certaines zones du Nigéria, du Cameroun, du Tchad et du Niger ont exposé à la faim plus de 5,6 millions de personnes, d’après une situation présentée lundi par un porte-parole de l’Organisation des Nations Unies (ONU).

Lors de la conférence de presse quotidienne, le porte-parole adjoint de l’ONU, Farhan Haq, a indiqué que le Programme alimentaire mondial (PAM) veut accroitre son aide : de 600 000 personnes l’année dernière ; à 750 000, incluant les réfugiés, les personnes déplacées, les rapatriés et les communautés d’accueil. L’action devrait permettre à ces populations de faire face à l’insécurité alimentaire croissante, la malnutrition et les déplacements continus dans le lac Tchad. Le PAM a indiqué qu’il a besoin d’une aide urgente pour réaliser cette intervention.

A la mi-février, le PAM et ses partenaires ont atteint des milliers de personnes récemment déplacées par les violences de Boko Haram au Tchad et au Cameroun leur apportant du soutien nutritionnel. Au Tchad, plus de 5000 déplacés internes ont reçu de la nourriture et du soutien nutritionnel lorsqu’elles ont été coupées de tout approvisionnement à cause de l’insécurité et des difficultés de circuler.

Plus de 1.000 personnes ont déjà été tuées par la secte islamiste nigériane Boko Haram. Le ministre de la Communication du Cameroun, Issa Tchiroma Bakary, a déclaré le 15 janvier, dans un communiqué, que le groupe terroriste a lancé 315 attaques, 32 attentats-suicides et 12 mines depuis 2013 dans la région de l’Extrême-Nord du pays.

Plus de 100 000 personnes sont déracinées au Tchad en raison de la violence exercée par Boko Haram dans la région du lac Tchad, a ajouté le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Une offensive régionale menée par le Nigeria, le Niger, le Tchad et le Cameroun l’année dernière a chassé Boko Haram d’une grande partie du territoire qu’il détenait dans le nord du Nigeria, sapant sa campagne de six ans pour se tailler un califat islamiste.


Droits réservés)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé