International › AFP

Bolsonaro déclare que les Argentins retirent « en masse » leur argent des banques

Le président brésilien Jair Bolsonaro a affirmé dimanche que les Argentins retiraient « en masse » de l’argent des banques en prévision de la possible victoire en octobre d’Alberto Fernandez, un péroniste de centre-gauche, à l’élection présidentielle en Argentine.

« Avec le possible retour de la bande du Forum de Sao Paulo (qui réunit les partis de gauche d’Amérique latine, ndlr) en Argentine, le peuple retire en masse son argent des banques, » a tweeté le président d’extrême droite.

M. Bolsonaro a fustigé tout au long de la semaine l’opposition au président libéral argentin Mauricio Macri, qui a subi le 11 août un lourd revers face à Alberto Fernandez aux élections primaires.

La large victoire de M. Fernandez en fait le favori de la présidentielle d’octobre, avec l’ex-présidente de centre-gauche Cristina Kirchner (2007-2015) comme colistière.

Lors d’une tournée dans le Nord-est du pays mercredi, M. Bolsonaro avait affirmé que l’Argentine s’enfonçait dans le « chaos », après avoir brandi deux jours plus tôt le spectre d’un exode massif d’Argentins au Brésil, à l’image de ce qui se passe depuis plusieurs années avec le Venezuela, en proie à une crise politique et économique majeure.

Le président brésilien avait reçu une réponse cinglante de la part d’Alberto Fernandez: « Je me félicite qu’il parle mal de moi, il est raciste, violent et misogyne ».

Des analystes brésiliens ont estimé que l’ingérence du président dans la politique intérieure du pays voisin, l’un de ses premiers partenaires commerciaux, était sans précédent pour la diplomatie du pays.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut

error: Contenu protégé