Santé › Actualité

Bonassama: Réhabilitation du pavillon des urgences de l’hôpital de district

Le nouveau bâtiment a été réceptionné sous la houlette du chef de la division des affaires administratives et juridiques de la région du Littoral

Près de 17 milliards d’investissement
Les Cimenteries du Cameroun ont investi près de 17 milliards de FCFA dans cette réhabilitation. Dans l’ensemble, les travaux ont porté sur trois volets. L’amélioration des infrastructures d’accueil en qualité par la mise à disposition du matériel adéquat, la réhabilitation de tout le bâtiment dédié aux urgences et la formation de 15 employés de cet hôpital, la directrice y compris. Pour le Dga de Cimencam, la réhabilitation de ce pavillon fait partie du projet global de gestion des urgences médicales standard du groupe Lafarge. Il s’agit d’implémenter un plan de gestion des urgences médicales et de mettre en place un cadre pour le management des urgences médicales dans l’environnement des usines de Cimencam à Bonaberi et à Figuil, explique Floribert Etoundi Bihina. Cet élan de générosité est salué aussi bien par le personnel de l’hôpital que par les autorités administratives et municipales de la ville de Douala. C’est une aubaine pour les patients victimes des accidents de travail de la zone industrielle de Bonaberi et de la route, réagit le premier adjoint au maire. «Un seul mot, continuez!», lâche pour sa part Rachel Sen Kong.

3e intervention de Cimencam
D’abord appelé dispensaire de Bonassama, cet hôpital a évolué en dispensaire-maternité pour être érigé en hôpital de district le 27 aout 1995. La structure s’étend sur une superficie d’un hectare et demie, et couvre avec les 41 autres formations sanitaires une population d’environ 293.561 habitants. Cet hôpital compte à ce jour 9 bâtiments construits en blocs indépendants qui abritent 22 services administratifs et techniques. Sa capacité d’accueil est de 100 lits repartis dans sept services, et encadrés par 12 médecins. C’est les 3ème fois que Cimencam intervient dans cet hôpital, dans le cadre d’un partenariat scellé entre les deux structures.

Mme Rachel Sen Kong, chef de la division des affaires administratives et juridiques de la région du Littoral
JDC)/n

La première réalisation visible de cette entreprise est le don de matériel à la maternité de cet hôpital en 2007 par les «Cimentières», le personnel féminin de cette entreprise. La seconde réalisation est la réhabilitation en 2008 du pavillon haut standing. La 3e réalisation est donc la réhabilitation de ce pavillon des urgences. La cérémonie de réception était présidée par le chef de la division des affaires administratives et juridiques de la région du Littoral, Rachel Sen Kong. C’est elle qui coupe le ruban symbolique, marquant ainsi la réouverture solennelle de ce service baptisé «Pavillon des urgences et soins intensifs». Pour le reste, c’est une effusion de joie.

Le bâtiment réhabilité
Journalducameroun.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé