Politique › Institutionnel

Bousculade mortelle à la Mecque: des camerounais réconfortés sur place

Envoyé par le chef d’Etat camerounais, le secrétaire d’Etat à la Santé publique séjourne en Arabie Saoudite depuis le 05 octobre pour réconforter les pèlerins camerounais touchés par le drame

Après le drame de la Mecque, alors que le nombre exact des pèlerins Camerounais morts n’est toujours pas connue, le secrétaire d’Etat à la Santé publique a été envoyé en Arabie Saoudite, par le président camerounais Paul Biya, le 05 octobre 2015. Sa mission, présenter les condoléances et exprimer sa compassion à l’endroit des blessés et des familles des pèlerins encore portés disparus.

En visite officielle de trois jours, Alim Hayatou s’est rendu lundi à la Mecque pour présider une grande cérémonie de recueillement à la mémoire de plus d’une centaine de Camerounais-selon un bilan provisoire-morts ou disparus durant la bousculade. La rencontre a eu lieu avec l’ensemble des pèlerins rassemblés dans la cour intérieure de l’hôtel abritant le Bureau central des pèlerins camerounais sis au quartier Shar Al Mansour.

L’émissaire spécial a transmis à tous le message personnel de réconfort et d’encouragement du Chef de l’Etat; et aussi les sincères condoléances aux familles et proches des victimes. Il a également fait part à l’assemblée des instructions du président de la République au gouvernement en vue «de prendre toutes les mesures nécessaires pour la prise en charge des victimes» et du fait que «les familles endeuillées feront l’objet d’une attention particulière».

Lors de ce séjour marathon, le secrétaire d’Etat à la Santé s’est aussi rendu dans les hôpitaux de la région de la Mecque pour réconforter les compatriotes blessés et malades. A l’hôpital King Abdallah National Guard, il a d’ailleurs supervisé la sortie d’une malade qui y était internée depuis une dizaine de jours.

Avec son homologue saoudien, il s’est enquit des premières informations de l’enquête en cours. Autre temps fort de cette visite, la descente sur les lieux même du drame à la rue 204 à Mina, en compagnie des responsables du Mouassassa, l’organisme saoudien qui s’occupe des pèlerins des pays africains non-arabes.

Le Porte-parole du chef de l’Etat était accompagné, entre autres, de l’ambassadeur du Cameroun en Arabie Saoudite, Iya Tidjani, et du consul general du Cameroun à Djeddah, Oumarou Issa.

Dernier bilan provisoire pour le Cameroun
Deux semaines après le drame, aucun bilan définitif n’est encore disponible de la part des autorités diplomatiques et consulaires qui déclarent pour l’heure 53 décédés, 52 disparus et 01 hospitalisé dans un état stable. Au regard de ces chiffres, le Cameroun figure parmi les pays les plus touchés car plusieurs parmi les pèlerins camerounais regroupés derrière leurs encadreurs se sont retrouvés au centre de la bousculade. Néanmoins, la cellule de crise mise en place dès le jour même du drame, sous la coordination du chef de la Mission, pour faciliter les opérations de recherche et d’identification reste à pied d’ uvre jusqu’à la fin des opérations des retours des pèlerins. Au total, 15 vols charters sont prévus avec 08 déjà effectués.

Des victimes de la bousculade de la Mecque.
Droits réservés)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé