Sport › Autres sports

Boxe: Sakio Bika battu par l’américain André Ward

L’australien d’origine camerounaise se sera battu jusqu’au bout, face au champion américain dans un combat au score très serré

Défaite 12 rounds après
L’Américain André Ward, qui n’a subi aucun revers dans le tournoi «Super Six» des 85 kilos du réseau de télé Showtime, a dominé l’australien d’origine camerounais Sakio Bika samedi 27 novembre dernier, à Oakland en Californie, aux États-Unis d’Amérique. Le boxeur natif de Douala, qui y était depuis un mois déjà pour se préparer avec son manager, n’avait été choisi qu’au dernier moment, en raison de la démission du véritable challenger de Ward, André Direll, un autre américain. La défaite de Sakio s’est décidée par décision unanime des juges (120-108, 118-110 et 118-110). L’Américain, 26 ans, et champion olympique 2004, reste ainsi invaincu avec 23 victoires (dont 13 KO), alors que Sakio Bika, 31 ans, enregistre sa 5ème défaite, la deuxième consécutive, pour 28 victoires et 2 nuls. L’Américain André Ward a conservé sa ceinture WBA des super-moyens. Le choix des juges n’a pourtant pas été partagé par tous les spectateurs. Certains d’entre eux s’exprimant sur des fora, estiment qu’André Ward a bénéficié de la faveur du domicile. C’est la deuxième fois que Sakio, dit le scorpion Bika, perd un match de boxe par décision des juges. Lors d’un match contre le Champion français Jean Paul Mendy, il avait été disqualifié au premier round, alors qu’il dominait ce dernier. Aujourd’hui, bien qu’il ne soit pas qualifié pour le tournois super six, de nombreux spécialistes de la boxe estiment que le camerounais a un niveau nettement meilleur que de nombreux autres boxeurs qui y participeront, dont Allan Green, Jermain Taylor et André Dirrell. C’est sa deuxième défaite consécutive après une série de six victoires consécutives, dont 4 par KO.

Du potentiel à confirmer au plus haut niveau
Lors de la conférence d’avant combat, le camerounais avait prévenu, Ward se croit intouchable, mais je lui réserve des petites surprises, a déclaré Bika en ajoutant, Je cogne nettement plus dur que lui. Et je suis à peu près certain qu’il sera incapable de résister à mes coups de puissance durant 12 round. Dès le début de la confrontation, Sakio comme annoncé, est rentré dans André Ward. Le camerounais a atteint l’américain de deux bons crochets du droit, mais a tout de suite fait face à la riposte de Ward. Il en sera ainsi jusqu’au 12ème round. Au cours de la rencontre, Sakio est constamment averti pour action non conforme. Alors que de son côté, Ward boxe juste et classique. Malgré cette défaite, Sakio reste un des meilleurs boxeurs de sa catégorie. Sur l’ensemble des 28 victoires qu’il a obtenues, 19 l’ont été par KO. Pourtant cette fois son agressivité et sa détermination ne lui auront pas été utiles. L’équipe managériale de Ward a affirmé avoir travaillé sur cet aspect. Un des choix tactiques était de pousser le camerounais constamment à la faute. Une technique qui a réussi puisque l’américain a reçu les faveurs de l’arbitrage. Sakio ne s’est pas encore prononcé sur la suite de sa carrière. Sakio Bika est né le 18 avril 1979, à Douala au Cameroun. Il est un boxeur professionnel dans la division des super-moyens (WBA). Sakio Bika fait partie des athlètes de la délégation camerounaise qui étaient restés en Australie lors des jeux olympiques de Sidney. Il a su braver les barrières et se faire naturaliser australien. Et aujourd’hui, il a manqué l’occasion de rentrer dans un autre niveau de la boxe internationale. Quant à Ward qui est actuellement premier dans le classement du « Super Six », il devrait maintenant combattre contre l’allemand Arthur Abraham.

Dès l’entame du match, Sakio Bika (à droite) attaque l’américain Ward André

Boxe.com)/n

À LA UNE
Retour en haut