Politique › Partis politiques

Boycott des élections : Michèle Ndoki demande des comptes à Maurice Kamto

(c) Droits réservés

La présidente des femmes du MRC a annoncé mercredi son intention de demander des explications à Maurice Kamto, après le retrait du parti de la course aux législatives et municipales.

Les temps s’annoncent difficiles pour Maurice Kamto. Le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) doit rendre des comptes suite à sa décision de ne pas engager ce parti dans la prochaine compétition électorale. Dans les rangs, les hostilités viennent d’être lancées par Michèle Ndoki qui lui avait jusqu’ici apporté un soutien inconditionnel.

L’avocate a manifesté ce mercredi son intention de ne pas refermer le chapitre des élections sans obtenir au préalable des explications de son leader. Elle en a elle-même fait l’annonce dans un tweet ce mercredi.

« A la ligne. Maintenant que ma future belle-famille a été chassée virgule je vais aller dans la chambre de mon père réclamer des explications sur ce retournement soudain virgule que mon fiancé et moi on comprenne point », a-t-elle écrit, usant d’hypotypose.

Lire aussi : Elections de 2020 : Michèle Ndoki brigue un mandat de député

 Michèle Ndoki se soumet cependant à la décision de Maurice Kamto. Elle l’a annoncé mardi, faisant alors taire des rumeurs de dissension dans les hautes sphères du parti. Sa sortie ce jour renforce l’idée que le boycott des élections observé par le MRC est une décision unilatérale de Maurice Kamto. Ce qui pourrait mettre à mal les ambitions politiques de Michèle Ndoki. Laquelle avait intégré le MRC en décembre 2016 sur une promesse de Maurice Kamto de lui assurer l’investiture en tant que député.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé