Société › Société

Braquage dans un bus : cinq présumés malfrats aux arrêts

(c) Droits réservés

La Gendarmerie nationale vient de mettre la main sur cinq personnes soupçonnées d’avoir participé au braquage de 70 passagers d‘un bus de Binam voyages le 23 octobre.

Les braqueurs présumés du bus de Binam sont aux arrêts à la légion de gendarmerie du Centre. Il s’agit de trois des quatre ayant opéré samedi, 23 octobre, et leurs complices accusés d’avoir fourni l’arme à feu utilisée pour intimider les victimes.

La scène de vol a eu lieu non loin de Mobile Emana, à la périphérie de la capitale du Cameroun. Alors que le véhicule s’apprêtait à rallier la région de l’Ouest de nuit, le chauffeur décide de faire de la surcharge et prend à bord les quatre malfrats déguisés en voyageurs. Ceux-ci vont dépouiller les passagers de leurs biens.

L’arrestation des mis en cause survient après des investigations menées dans cinq des dix départements de la région du Centre. Notamment : le Mbam-et-Kim, Mbam et Enougou, Lekie, Mefou-Akono et le Mfoundi.

Trois motos, une dizaines de téléphones, des cartouches de fusils, et  divers autres armes blanches ont été saisis.

Un dernier membre du gang est activement recherché. Son arrestation est imminente, ce dernier ayant déjà été repéré, laisse-t-on entendre à la légion de la gendarmerie.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé