› Eco et Business

Budget 2009 : La tendance à la hausse remise en cause

Les ministres se succèdent devant la commission des finances pour défendre leurs enveloppes budgétaires.

De toute évidence, le gouvernement prévoie, avec une certaine assurance, une augmentation du budget 2008 de l’ordre de 25,4 milliards de francs Cfa en valeur absolue et 11,1% en valeur relative.

L’optimisme est donc de mise puisque le budget passerait de 2 276 milliards pour l’exercice 2008 à 2 301 milliards pour 2009.
Dans un contexte marqué par la crise financière et économique internationale, les pouvoirs publics prévoient une baisse des recettes pétrolières qui passeront de 593 milliards à 519 milliards. Il faut dire que les rentrées pétrolières constituaient jusqu’à un passé assez récent une manne que les autorités géraient comme ressources stratégiques. En réalité, le gouvernement entend s’appuyer sur un « élargissement de l’assiette fiscale et une amélioration de l’administration des impôts ». En somme, se sont les impôts qui devront renflouer les caisses de l’Etat, du moins pour l’année budgétaire 2009. Relativement à l’exercice 2008, il est prévu un taux de croissance de 4 %, avec un taux d’inflation qui serait maintenu à 3 %.

Comme celui de l’année 2008, le projet de budget pour l’année 2009 est marqué par une réelle et grande concentration des dépenses sur le fonctionnement. Cette dernière rubrique se taillerait environ 59% du budget contre seulement 25% pour l’investissement. A en croire certains économistes, cette tendance est loin d’être favorable pour un véritable développement. Cela n’émousse en rien l’optimisme des autorités. Néanmoins, ces prévisions positives du gouvernement sont battues en brèches par le quotidien camerounais Mutations. D’après l’organe de presse, « la loi des finances 2008 a été modifié et complétée par l’ordonnance présidentielle de septembre 2008 ». Ladite ordonnance a d’ailleurs été déposée, pour ratification, sur la table des députés le 21 novembre 2008 en même temps que le projet de loi des finances 2009. L’ordonnance évoquée par mutations fait passer le budget 2008 de 2276 milliards à 2482 milliards. L’augmentant conséquemment de 206 milliards de francs Cfa.

Si l’on s’en tient à cette analyse, le budget 2009 serait plutôt à la baisse. Passant ainsi de 2482 milliards de francs à 2301 milliards soit une réduction d’environ181 milliards. Difficile d’avoir l’opinion d’un élu du peuple ou d’un membre du gouvernement sur cette question. Quoiqu’il en soit, l’observation de Mutations n’est pas sans intérêt. Ce ne serait pas la première fois que le gouvernement maintiendrait un « un clair-obscur » sur ses actes ou irait à rebours d’une législation par elle même mise sur pied. Des observateurs croient savoir que le Cameroun a de très bonnes lois mais que c’est leur application qui est problématique.


www.spm.gov.cm)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut