› Eco et Business

Budget 2009 : Vignettes et traques pour remplir les caisses

Le gouvernement reste optimiste sur l’augmentation de la croissance

Le ministre des finances se veut rassurant. Il n y aura pas création de nouvelles taxes en 2009 ou même augmentation de celles existantes. Sans nouveaux de impôts, les observateurs se demandent comment les pouvoirs publics collecteront les 2301,4 milliards de francs cfa prévus pour le budget 2009 et adopté par les députés le 2 décembre 2008.
« L’élargissement de l’assiette fiscale » annoncée par le ministre Finances (Minfi) laisse certains critiques assez sceptiques. Essimi Menye, le Minfi, table sur un ensemble d’aménagements administratifs pour atteindre ses objectifs. Il sera ainsi mis sur pied une traque des contribuables indélicats. C’est précisément en les ramenant dans le circuit formel que le Minfi entend accroître les recettes publiques. Il s’agit en somme d’une augmentation du nombre de contribuables (de personnes assujetties à tel impôt ou taxe) plutôt que de celui des taxes proprement dites. Si cette démarche ne manque pas de logique, elle s’apparente toute fois à un jeu de hasard.
Autant il est vrai que, de l’avis de spécialistes, l’informel représente plus de 80% de l’économie camerounaise, autant il est très peu aisé de ramener ces « hors la loi » dans le créneau économique normal. Comment procéderont les agents du Minfi pour convaincre ou contraindre les opérateurs économiques à divers niveaux de reverser leur dû à l’Etat ? Il ne s’agit nullement d’un procès d’intentions aux autorités. Mais, de la capacité de contrôle sur les agents chargés d’exécuter les décisions. La cupidité de ces agents étant de notoriété publique. C’est un secret de polichinelle au Cameroun que inspecteur des impôts, par exemple, rimes avec pot de vin et enrichissement rapide.


D’un autre coté, Essimi Menye annonce l’introduction de nouvelles vignettes. Ces dernières visent à « contrôler les produits qui entrent au Cameroun ». L’estampillage se fera sur des produits tels « les alcools, les parfums, les tabacs et les produits pharmaceutiques ». D’après le « grand argentier du Cameroun », La vignette sur les produits pharmaceutiques constituent la grande innovation ». Elle est instituée « afin que les principes actifs de ces produits soient stabilisés ». Cet estampillage de produits vise à lutter contre la contre bande et permettra « de contrôler le niveau des recettes ». Le Minfi précise que ces vignettes n’augmenteront pas la valeur des produits concernés et rentre dans le cadre de ce qu’il a qualifié d’ensemble « d’aménagements administratifs ».
Une certaine opinion émet des réserves sur l’atteinte des objectifs annoncés par le gouvernement. A savoir un taux de croissance d’environ d’environs 4% avec un maintien du taux d’inflation à 3%. D’autant plus que les investissement semblent être « le parent pauvre de ce cette loi des finances 2009 ». Sachant que c’est l’investissement qui intensifie le développement, beaucoup attende voir comment le gouvernement s’y prendra.


www.autoblogger.fr)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut