Opinions › Tribune

Budget d’Investissement public 2015 au Cameroun: Mode d’emploi

Par le Minepat

«La dotation budgétaire de l’exercice 2015 consacrée à l’investissement public est de 1.150 milliards de Francs CFA, contre 1.000 milliards en 2014, soit une hausse de 15 %. Le BIP 2015 représente ainsi 30,7 % du Budget de l’Etat, contre 30,2 % en 2014, soit un accroissement de 0,5 point».

Ces ressources devront permettre, entre autres, d’assurer d’une part, le parachèvement et la poursuite des Grands Projets de première génération: Complexe Industrialo-Portuaire de Kribi, Barrage Réservoir de Lom Pangar, Barrage Hydroélectrique de Memve’ele, Barrage de Mekin, Usine à gaz de Kribi, Usine des tracteurs et équipements agricoles d’Ebolowa, aménagement de l’entrée Est de Douala, travaux du second pont sur le Wouri, etc; et, d’autre part, la finalisation de la préparation et du lancement effectif des Grands Projets de deuxième génération: l’autoroute Yaoundé-Douala Phase I, l’autoroute Yaoundé-Nsimalen, l’aménagement de l’entrée Ouest de Douala, la route Kumba-Mamfé, le Port de Limbé, etc.

En outre, concomitamment avec la mise en uvre des Grands Projets, le Gouvernement poursuivra l’exécution de la politique distributive du Chef de l’Etat Son Excellence Paul BIYA, à travers la réalisation de nombreux projets dans les domaines de la santé, de l’éducation, des infrastructures de base, des voiries, de l’eau, de l’électrification, de la production agropastorale, etc. Sans être exhaustif, l’équipement de notre pays, au terme de l’année 2015, devra connaître les investissements physiques additifs suivants:

– réalisation de 477 forages ;
– construction ou réhabilitation de 21 réseaux d’alimentation en eau potable ;
– électrification de 86 nouvelles localités ;
– construction de 1.944 salles de classe ;
– construction de 30 blocs maternels ;
– construction de 110 Centres de santé ;
– équipement de 151 Centres de santé ;
– production et distribution de 5.400.000 plants de cacao ;
– production et distribution de 1.200.000 plants de café arabica ;
– production et distribution de 600.000 plants de café robusta;
– production et distribution de 900 tonnes de semences de maïs certifiées ;
– création de 10 zones d’activités industrielles ;
– bitumage de 250 kilomètres de routes ;
– bitumage en enduit superficiel de 300 kilomètres de routes rurales ;
– entretien de 11.300 kilomètres de routes en terre ;
– entretien de 2.500 kilomètres de routes revêtues ;
– entretien de 2.800 kilomètres de routes rurales prioritaires ;
– etc.

L’atteinte des résultats escomptés passe indubitablement par l’amélioration du niveau d’exécution du Budget d’Investissement Public (BIP).

De ce fait, et en exécution des Très Hautes Instructions du Président de la République, relatives à l’amélioration de la consommation des crédits d’investissement public, des mesures de célérité ont été prises. Ainsi :

1. le journal des projets du BIP 2105 est disponible ; il est affiché depuis le 31 décembre 2014, dans les chefs lieux de Régions. L’affichage se poursuit dans les chefs lieux de Départements, et dans les Communes ; il s’agit d’informer les bénéficiaires des projets et les personnes privées intéressées par la commande publique.

Il peut être consulté en ligne à l’adresse www.minepat.gov.cm.

2. Les projets à réaliser sur l’ensemble du territoire national sont publiés dans les organes de presse nationaux.

3. Les fonds de contrepartiepour la mise en uvre des projets à financements conjoints sont prêts à être mobilisés, sur la base des mémoires des dépenses à présenter, sans délai, par les responsables des projets.

4. La Circulaire relative à l’exécution du Budget de l’Etat pour l’exercice2015 a été signée le 31 décembre 2014 par le Ministre des Finances.

Ce train de mesures et bien d’autres visent l’accélération de l’exécution physique des projets d’investissement public, en vue d’améliorer les conditions de vie des populations.


DR)/n


A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé