Dossiers › Spécial Can 2013

Burkina-Faso: Effacer l’échec de 2012

Eliminés dès le premier tour lors de l’édition précédente, les Etalons, qui seront à leur neuvième participation, veulent se racheter

Pour sa neuvième participation à une phase finale de la Can, la troisième consécutive, le Burkina-Faso est entré en stage trois semaines avant le début de la compétition. Après un premier regroupement dans leur base d’entraînement du Comet à Ouaga-2000, un quartier huppé du sud de la capitale burkinabé, les Etalons ont quitté le Burkina-Faso le 8 janvier pour Nelspruit, lieu de base du groupe C où ils évolueront avec le Nigeria, la Zambie et l’Ethiopie. Lors de son premier match de préparation en terre sud africaine, les Etalons ont été tenus en échec le 10 janvier par le Mena du Niger (0-0). La suite du programme de préparation des hommes de Paul Put prévoit deux autres galops d’essai contre la Tanzanie et le club local d’Orlando Pirates.

Éliminé dès son deuxième match en terre gabonaise en 2012, le Burkina Faso abordera cette Can avec l’esprit revanchard. Avec des joueurs comme Alain Traoré, Charles Kaboré et Jonathan Pitroipa en chefs de file, les Burkinabés vont tenter « d’aller le plus loin possible ». Longtemps incertain en raison d’une blessure à la cheville, le milieu de terrain de Lorient Alain Traoré est bien présent en Afrique du Sud au grand bonheur des supporters des Etalons. Pas remis à 100 % de sa blessure, il pourra manquer le premier match du Faso. Après ça, le virtuose burkinabé, aux belles frappes enroulées, devra aider ses coéquipiers à s’extirper d’un groupe C assez relevé avec notamment au menu le champion en titre, la Zambie. Une situation dont a bien conscience le milieu marseillais Charles Kaboré, qui voit pourtant les Etalons aller loin dans le tournoi. « Rien n’est impossible dans le football. On a la volonté de gagner et de montrer au monde entier qu’on a des joueurs de valeur. Il faut battre ces équipes-là. Le Nigeria a de grands joueurs. On ne connait pas beaucoup l’Éthiopie mais ils méritent leur place. L’échec de l’an passé va nous servir de leçon » a-t-il d’ailleurs tenu à prévenir.

Après avoir réduit sa liste des présélections 24 joueurs, il n’aura fallu que quelques heures à Paul Put pour se décider du seul joueur jouer à mettre sur le carreau dans sa liste de 24 publiée ce mardi matin. C’est Wilfried Balima qui fait les frais de ce mini dégraissage. L’attaquant de FC Tiraspol en Moldavie ne disputera donc pas la compétition. Autre particularité de cette liste, aucun joueur issu du championnat local n’y figure. Le technicien belge a décidé de ne faire confiance qu’à des expatriés. L’un des chefs de file de cette équipe se nomme Jonathan Pitroipa. Indispensable également à Rennes, il a été obligé de quitter le camp d’entraînement des Etalons pour aller prêter secours à son club ce mercredi en demi-finale de la Coupe de la Ligue en France. Pour les Etalons, la préparation n’a pas débuté de la meilleure des manières, avec un modeste match nul en amical face au Niger. Une équipe aussi qualifiée pour la Can 2013, qui a posé quelques problèmes au Burkina Faso. De quoi inciter les hommes du technicien belge Paul Put à redoubler d’effort du côté de Nelspruit, avant d’entrer dans le vif du sujet face au Nigeria. Dans une rencontre qui va déjà s’avérer décisive pour la suite de la compétition. Une défaite pourrait très vite faire resurgir le spectre de l’élimination précoce comme en 2012…

Étalons du Burkina Faso
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut