International › APA

Burkina: Vers la crĂ©ation de 700.000 emplois Ă  travers un programme d’urgence d’industrialisation

Pas d'image

Le gouvernement du Burkina Faso ambitionne crĂ©er 700.000 emplois (directs et indirects) Ă  travers, un programme d’urgence pour la relance industrielle qu’il a mis en place, a-t-on appris mardi Ă  Ouagadougou, Ă  l’issue d’un atelier.«C’est un programme qui vise Ă  permettre au gouvernement de mobiliser les acteurs, le secteur privĂ©, les partenaires techniques et financiers autour de nos objectifs spĂ©cifiques Ă  savoir la crĂ©ation d’emplois, en vue de rĂ©duire la pauvretĂ© et amĂ©liorer les conditions de vie des populations», a prĂ©cisĂ© Pr Mahamadou Diarra, conseiller spĂ©cial du Premier ministre.

Il s’exprimait mardi, Ă  l’occasion d’un atelier de validation du document dudit programme.

Selon M. Diarra, la mise en Ĺ“uvre de ce programme d’urgence va gĂ©nĂ©rer 83.500 emplois directs grâce aux unitĂ©s de production qui seront mises en place et 620.000 emplois indirects grâce au dĂ©veloppement des activitĂ©s en amont et en aval de ces unitĂ©s industrielles.

Une fois validĂ©, le document devrait permettre au gouvernement de disposer d’un instrument de mobilisation des acteurs et des partenaires autour des actions devant contribuer Ă  la rĂ©alisation de ses objectifs.

Le programme d’urgence pour la relance industrielle, prĂ©cise-t-on dans les termes de rĂ©fĂ©rences, vise Ă  accroitre le taux de transformation des produits locaux, Ă  crĂ©er des emplois dĂ©cents, Ă  diversifier et accroitre les exportations manufacturières du pays et rĂ©duire le degrĂ© de dĂ©pendance du Burkina Faso en matière d’importations.

Ainsi, les secteurs prioritaires du Programme d’urgence d’industrialisation ont Ă©tĂ© sĂ©lectionnĂ©s sur la base de leur potentiel de crĂ©ation d’emplois, de la disponibilitĂ© de matières premières, de leur potentiel d’exportation, etc.

 Il s’agit, entre autres, des filières bĂ©tail-viande, coton-textile, carrière et matĂ©riaux de construction, fruits et lĂ©gumes.

Ă€ LA UNE
Retour en haut