› Eco et Business

C.u.d – Ccima: Partenariat public-privé pour la construction des espaces marchands

Une réunion en vue de la construction des équipements marchands a réuni le 1er magistrat et les opérateurs économiques de Douala

Le constat parle de lui-même, les équipements marchands de la ville de Douala souffrent de plusieurs maux : obsolescence, insalubrité, saturation, insécurité, enclavement, gouvernance entre autre. Et pourtant c’est un secteur économique qui sur tous les plans tient une dimension essentielle dans le développement de la ville, notamment par le fait qu’il contribue à hauteur de 40%, soit 4 emplois sur 10 sur la totalité des emplois dans la ville. Et pourtant, très peu d’efforts ont été faits pour améliorer ce secteur. En vue de leur modernisation et de leur sécurisation, la Communauté urbaine de Douala (C.u.d) vient de lancer un appel public à manifestation d’intérêt pour la construction, l’exploitation et la maintenance des marchés de Bonamoussadi, Congo et Ndogpassi à travers des partenariats public-privé et c’est pour présenter cette opportunité que le Délégué du gouvernement auprès de la C.u.d a rencontré les hommes d’affaires ce lundi 17 octobre au siège de la Chambre de commerce de l’industrie des mines et de l’artisanat (Ccima) : Il existe en réalité 8 projets, dans un 1er temps on démarre avec seulement 4. Conscient des moyens importants exigés, ces projets vont se réaliser conformément à la loi qui donne des facilités dans le cadre des échanges public-privé. Il était donc question qu’il y ait une large explication de ce concept auprès des opérateurs économiques a expliqué Fritz Ntonè Ntonè le Délégué du gouvernement auprès de la C.u.d.

Les hommes d’affaires invités à s’investir
Une occasion idoine pour les opérateurs économiques : c’est une très heureuse initiative qui rejoint les préoccupations qui sont les nôtres dans la mesure où nous avons relayé ces préoccupations vers la Communauté urbaine suite à de nombreuses situations de sinistre que nous avons vécus dans les espaces marchands et qui commandaient des mesures fortes et urgentes laisse -t-on entendre à la Ccima. La séance de travail de ce lundi a permis à travers une projection vidéo de découvrir les projets visés. La date de dépôt des dossiers de manifestation d’intérêt est reportée au 31 Octobre 2011 à 10h. Les opérateurs intéressés sont invités à prendre attache avec les responsables de la C.u.d affectés à la tâche. L’objectif visé est de combler le lourd déficit accumulé en la matière et faire efficacement face à la demande, sans cesse croissante d’espaces commerciaux, requis par des opérateurs économiques dont la plupart sont connectés à des réseaux internationaux, mais aussi devant satisfaire les besoins de clients, encore plus exigeants qu’hier. Cette initiative rentre dans le cadre d’un vaste programme de construction d’un marché de gros de produits vivriers et, d’un réseau de marchés secondaires et de centres commerciaux modernes, dans le cadre de partenariats publics-privés.

Douala manque d’espaces marchands aménagés
Journalducameroun.com)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé