› Eco et Business

Cacao: 54 tonnes mises en vente à Okola

Des ventes groupées ont été présidées mercredi par le ministre camerounais du commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana

Les discussions ont été serrées entre les producteurs de cacao et les acheteurs. Les cacaoculteurs ne se sont pas laissé faire au sujet du prix de leurs produits. Ils proposaient pour le kg de cacao, 1700 F, alors que les acquéreurs disaient disposer de 1500 F. Au finish, le ministre du commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana qui a apprécié ces négociations «très percutantes» a souhaité que les débats se poursuivent et que les deux partenaires puissent trouver un terrain d’entente.

La cérémonie de vente groupée du cacao organisée par l’Office national du cacao et du café (ONCC) mercredi dernier, 28 octobre 2015, à Bissogo, un petit village situé non loin d’Okola a drainé du monde. Au menu, 54 tonnes de cacao sont mises en vente par les membres de cinq coopératives venues des différents coins de l’arrondissement d’Okola.

Pour ce qui est du produit présenté, le Mincommerce s’est dit satisfait quant à sa «bonne qualité» et aussi son taux d’humidité, estimé à 8%, un pourcentage jugé acceptable. Mais, a estimé que les producteurs de Bissogo pouvaient encore faire mieux.

Néanmoins, Luc Magloire Mbarga Atangana a encouragé l’esprit d’initiative des agriculteurs, tout en souhaitant que cette synergie de la vente groupée, gage de l’amélioration du système de commercialisation perdure. Selon lui, il est établi que grâce à ce type de transaction, les producteurs tirent le meilleur profit de leur travail.

A propos du prix, l’ONCC a tout de même indiqué qu’au final, le montant du kilogramme du cacao devrait être fixé à 1575 F au maximum et 1425 F au minimum. Ces prix qui arrangeraient tout le monde ont été fixés, lors d’une vente groupée récente tenue dans la ville de Douala.

Concernant la tenue des infrastructures, le président des coopératives de production de cacao, parlant au nom des producteurs a plaidé pour la construction d’un magasin de stockage digne de ce nom, l’actuel étant devenu «dépassé et vieux de deux décennies». L’autre doléance concernait l’aménagement des pistes agricoles, «en très mauvais état».


Droits réservés)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut