Sport › Autres sports

Cafouillage autour de la préparation de la CAN de handball

Les équipes dames et messieurs toujours pas en regroupement à quatre semaines du début de la compétition en Algérie

Les Lionnes ont manqué de justesse une qualification pour les championnats du monde en cours en Serbie en terminant cinquièmes lors de la Coupe d’Afrique des Nations 2012. Les messieurs eux avaient fini septièmes. De retour de ce tournoi, les équipes espéraient meilleure préparation pour la CAN de handball 2014 prévue du 16 au 25 janvier 2014 en Algérie. Mais, à ce jour, les équipes ne sont toujours pas en stage préparatoire. Le dernier regroupement des Lionnes remonte au mois de février 2013. « Nous avions, après évaluation de nos prestations, communiqué un programme qui nous aurait permis de mieux préparer nos effectifs et d’avoir une vraie équipe au mois d’octobre, avant le début de la préparation de la CAN au mois de novembre », explique Lucien Eyoungou, sélectionneur dames. Et d’après la copie de programmation proposée par Raymond Tamoufe Simo, sélectionneur messieurs, les joueurs devaient, entre le 12 novembre et le 19 décembre, bénéficier d’une préparation répartie en six regroupements. A ce jour, il n’en n’est rien.

De sources bien informées, les deux sélectionneurs ne seraient pas en odeur de sainteté actuellement à la Fédération camerounaise de handball (Fécahand). En off, ces indiscrétions font référence à un éventuel limogeage. D’ailleurs, Lucien Eyoungou a été surpris hier matin d’apprendre que des joueuses présélectionnées pour la CAN, sont attendues au siège de la fédération ce jour. « Moi, l’entraîneur je ne suis au courant de rien », confie-t-il à CT. Un communiqué signé du président de la Fécahand, Raymond Mbita Mvaebeme, convie effectivement ce mercredi, 25 joueuses à une réunion technique. Sur cette liste, on est peu disert au siège de la Fédération. Chez les messieurs, un groupe de joueurs prend actuellement part, jusqu’à vendredi, à un tournoi à quatre (Angola, Cameroun, Congo, République démocratique du Congo) organisé en Angola. Concrètement, c’est le sélectionneur national juniors, Honoré Konguem Pokam qui conduit cette sélection. «Je n’ai pas été contacté pour ce tournoi. C’est un joueur qui m’a informé qu’ils ont été convoqués», affirme Raymond Tamoufe.

Aucun texte annonçant des aménagements à la tête des sélections nationales n’est disponible, ni au ministère des Sports et de l’Education physique (Minsep), ni à la Fécahand. Selon certaines indiscrétions, Honoré Konguem se trouve en Angola dans la posture d’entraîneur intérimaire. « Mais sur quelle base ? », s’interroge Tamoufe Simo. Joint au téléphone , le responsable de la communication du Minsep, Alphonse Ateba Ndoumou, a promis de donner des informations sur ces sélections nationales ce mercredi.


fr.starafrica.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut