› Eco et Business

Cameron-Chine: Accord sur un nouveau prêt de 243 milliards de francs CFA

Le gouvernement a fait savoir que l’argent permet de rendre viable le projet du barrage de Memve’ele dans le sud

Un signe de coopération fructueuse pour le gouvernement
Le gouvernement camerounais a déclaré mardi avoir contracté un prêt de 243 milliards de francs CFA auprès de la banque China import-export Bank, pour la construction du barrage de Memve’ele sur le fleuve Ntem. « Ce financement de plus de 240 milliards de FCFA que nous venons d’obtenir de la chine est une contribution très importante. Nous sommes contents de cette coopération. Pour le barrage de Memve’ele, les choses sont lancées. Il faut surtout regarder ce barrage dans la stratégie de résorption du déficit d’énergie, car c’est le problème central. Nous avons une stratégie de développement qui passe par l’industrialisation. Or pour être industrialisé, il faudrait avoir l’énergie nécessaire », a fait savoir en substance, le ministre camerounais louis Paul Motaze de l’économie. La partie chinoise a pour sa part indiqué que la Chine continuera de soutenir les projets de développement du Cameroun. « C’est le plus gros volume de financement accordé par China Exim Bank au Cameroun. Nous avons parlé de 40 ans de coopération sino-camerounaise qui sont 40 ans de coopération fructueuse. On ne va pas s’arrêter là, car la route continue et la coopération aussi. Dans l’avenir, il y aura encore des fruits de cette coopération, des grands projets. Il y a encore d’autre surprises » a commenté pour sa part Xue Jinwei, l’ambassadeur de Chine au Cameroun, représentant son pays.

Des endettements incompris pour de nombreux observateurs
Ce nouvel accord avec une banque de l’empire du milieu, suscite au moins deux réflexions. Au total cela fera depuis janvier 2011, près de cinq cent milliards de FCFA que le Cameroun aura reçu de sa coopération avec la Chine, pour la réalisation des projets dits structurants. En début d’année, la même banque chinoise avait octroyé un prêt pour la construction du port en eau profonde de Kribi. Une coopération que les autorités camerounaise présentent comme un succès, mais qui reste difficilement appréciable par des observateurs qui n’ont pas accès aux conditions de ces accords de prêts. Le gouvernement Camerounais reste discret sur le sujet et préfère parler de taux préférentiels. Mais il est aujourd’hui admis et reconnu que la Chine a clairement montré sa volonté d’expansion internationale avec une place importante pour les importants gisements de matières premières africaines, dont son économie a de plus en plus besoin pour maintenir sa croissance. Pour le barrage de Memve’ele, cela fait une mobilisation d’un peu plus de 300 milliards de FCFA rien que pour l’année 2011, si on y ajoute les 59 milliards issue de l’emprunt obligataire de décembre 2010. Le gouvernement a fait part de ce que les travaux pourraient débuter très bientôt pour une mise en place opérationnelle prévue en 2016.


Iutp.univ-poitiers.fr )/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé