Eco et Business › Finance

Cameroun : 10 milliards Fcfa de perte dans des accords commerciaux avec l’Europe

(c) Droits réservés

Le pays a enregistré une moins-value budgétaire de 10 milliards de Francs CFA en quatre ans d’échanges commerciaux préférentiels avec l’UE.

 

Quatre ans après l’entrée en vigueur des accords de partenariats économiques avec l’Union européenne, le Cameroun cumule des pertes de 10,6 milliards de Francs CFA en quatre ans. C’est ce qu’a révélé le chargé d’études à la Division de la législation à la direction générale des Douanes, Yves Patrick Tchami, dans une interview publiée dans la presse publique lundi, 05 août.

« La première année du démantèlement n’a pas eu une accélération du rythme de  moins-value budgétaire Nous en étions à 703 millions de moins-value-budgétaire. Mais en ce qui concerne la deuxième année, ça s’est véritablement accéléré », indique Yves Patrick Tchami.

Les Accords de partenariat économiques (APE) sont entrés en vigueur en août 2016, sept ans après leur signature. Ils prévoient une exonération de droits de douane allant de 15 à 75% sur des produits originaires de l’Union européenne.

Lire aussi : Cameroun : une perte  de 600 millions Fcfa moins d’un an après l’entrée en vigueur des APE

Le Cameroun n’était pas entré d’emblée de jeu dans ces accords commerciaux. Après  avoir paraphé les documents y relatifs en 2009, le pays a souhaité poursuivre des échanges dans sa sous-région avant de s’engager. Chose finalement faite quoique des voix se font entendre contre ces accords.

Parmi ces voix, l’on comte celle du directeur général des Douanes Fongod Edwin Nuvaga  qui soutenait que l’entrée en vigueur des APE va générer des pertes pour le pays. Selon ses estimations, les pertes en recettes douanières devraient être de 830 milliards de Francs CFA en 2023 et 1907 milliards de Francs CFA en 2030.

« Lorsqu’on dit qu’il y a démantèlement, c’est qu’on démantèle l’impôt et donc cela veut dire qu’il n’y a pas un gain immédiat sur le plan budgétaire. Le gain peut-être éventuellement, s’il faut rester global, lié aux externalités qui se lisent davantage sur le plan économique », souligne Yves Patrick Tchami.

Le Cameroun et l’Union européenne ont amorcé un nouveau démantèlement tarifaire en  faveur de certains produits. Ce sont notamment les produits pharmaceutiques, les engrais, les ordinateurs, les véhicules, les papiers et cartons, les produits chimiques inorganiques. Ils sont totalement exonérés de droits de douane. D’autres marchandises comme le carburant, le ciment, les véhicules de tourisme et de transport de personnes et les motocyclettes bénéficient d’un rabattement de 15%.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé